petite histoire d'Impala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

petite histoire d'Impala

Message par amaury le Mer 22 Déc - 18:23

Bonjour,

Je voudrais d’abord remercier Kibok pour la création de ce nouveau forum auquel je souhaite longue vie et bonne humeur !

Etant passionné de chasse à l’arc depuis longtemps je n’ai découvert que récemment l’existence de forums d’archerie grâce à un ami qui, connaissant mon vieux rêve de tirer un buffle à l’arc, m’a parlé du buffle de Mpanya. Alors que je vivais ma passion dans mon coin sans rien demander à personne, j’ai découvert grâce au récit passionnant de Mpanya qu’il existait une mine d’infos techniques me permettant d’approcher un peu mon rêve de buffle. En gros des tests réalisés par un ami il y a une 20aine d’années sur un gros buffle tiré à la carabine n’avaient pas été très concluants. Pour résumer tir au poulies de 75 livres, flèches alu 2216, pointes Zwickey, et ça ne rentraient que de 10 cm. Sur base de ces tests et de plusieurs récits je voulais parfaitement maîtriser 90 livres au trad pour me lancer au buffle, ce dont je n’approche que très lentement aujourd’hui à 82-84 livres, mais avec une perfection perfectible... Quelle fut donc ma surprise en lisant le récit de Mpanya de découvrir qu’avec une puissance relativement modeste mais avec un très bon ensemble flèche-pointe le rêve devenait réalisable ! C’est comme ça qu’ayant lu l’importance du Foc, du type de pointe et du diamètre fin de la flèche comme facteurs prépondérant pour la pénétration j’ai tenté de comprendre des concepts techniques dont je n’avais jamais entendu parler jusque là sans que cela ne m’ait d’ailleurs jamais empêché de chasser à l’arc.

EFOC et diamètre fin c’est plus vite dit que réalisé qd on a une allonge d’orang-outang à 32 pouces. Merci Hector de ton aide à l’époque pour comprendre comment utiliser le calculateur de Letub (merci aussi) afin de réaliser une flèche avec emboitement de 2 tubes. Pour la petite histoire d’ailleurs, ce calculateur a confirmé que les flèches que j’utilise depuis longtemps étaient parfaites pour moi, à la différence que pour avoir un bon vol en fut nu je dois systématiquement, pour tous mes setup, ajouter 15 livres de spine dynamique à mes flèches… Je ne sais pas comment ça se fait, mais c’est une constatation, pour avoir un vol parfait je dois tirer un fut bcp plus rigide que ce qui est recommandé par le calculateur. Mais pour moi ça n'enlève rien à l'intérêt du calculateur qui est de pouvoir faire d'excellentes simulations sans devoir se lancer dans de nombreux, couteux et laborieux tests.

Grâce à ce récit et toutes ces infos techniques glanées sur des forums français et US me voilà paré pour me lancer un jour à l’assaut de ce vieux rêve. Bref j’ai donc beaucoup appris des recherches d’autres archers, mais je n’ai pas contribué pcq vivant très bien ma passion seul et par manque d’envie d’être jugé de façon pas tjs très courtoise par des inconnus derrière leurs claviers. Alors aujourd’hui en entendant l’appel de Kibok et pour saluer la naissance de ce nouveau forum au style très traditionnel (du moins dans sa mise en page… ;-)), je voulais apporter une modeste contribution sous forme d’un petit récit de chasse.
L’action se déroule en mai 2007 lors de mon 1er séjour en Afrique du Sud. Beaucoup de choses ont été dites à propos de la chasse en Afrique du Sud auxquelles je souscris bien souvent, mais il ne s’agit pas ici d’ouvrir une polémique, juste ma petite histoire. Donc des amis ont une propriété de chasse dans le Limpopo et c’était l’occasion de partir chasser à l’étranger pour avoir un avant-goût de l’Afrique et toujours dans l’idée de préparer un jour peut-être la rencontre d’un caffer caffer derrière un bout de bois et une corde…

Un des amis à qui appartenait la propriété chassait un peu à l’arc et il avait construit 2 blinds sur des points d’eau, mais j’avais convenu avec le white hunter de pouvoir chasser à ma manière, walk & stalk, en quittant le campement seul à pieds ou d’abord en voiture pour me rendre sur une zone. Bien sur je rentrais régulièrement bredouille après avoir avalé des km de poussière en rampant derrière des antilopes de toutes sortes, plus belles les unes que les autres entre les waterbucks, blesboks, oryx, impalas, nyalas, zèbres, gnous, kudus, etc, mais toutes d’une légèreté hallucinante, se déplaçant beaucoup pour manger et souvent en groupe ce qui fait que concentré sur l’animal chassé je me faisais surprendre par 1 de ses congénères caché dans un buisson… Déjà à 200m dans une savane herbeuse faut pas faire le guignol face à ces splendides animaux, alors à 50, 40, 30, 25.5, 24.9, 24.85, … chaque cm gagné est un exploit. J’avais mis au point une technique pour ne pas faire dépasser les fesses en rampant ni faire de bruit de frottement, couché au sol je m’appuyais uniquement sur les coudes et la pointe des pieds pour avancer de 10-15cm à la fois en me poussant en avant avec la pointe des pieds. Bon la description n’est pas terrible, mais faire ça toute la journée avec la tête relevée pour repérer les animaux, je ne vous raconte pas les douleurs de courbature dans la nuque et dans tout le corps ! Tout ça en plus pour rester bredouille pcq l’animal vous a repéré de loin ou pire au moment de l’armement, pcq vous avez été trop lent ou trop rapide, pcq le vent à tourné, … C’est extrêmement frustrant et pénible surtout quand on n’a prévu que 8 jours et que tjs rien.

Donc ce jour là le white hunter (WH) décide de m’amener en voiture sur une zone éloignée et me propose qu’un guide m’accompagne pour ma chasse. Nous voilà parti tous les 3 en Land – of course ! - à travers la propriété quand soudain le guide tape sur l’épaule du WH. Il arrête la jeep et il jumelle sans rien dire. Moi qui croyais avoir une bonne vue, je ne voie rien, mais respectant le silence j’attends en me disant qu’après tout c’est l’Afrique… Après m’avoir bien laissé poireauté (sans doute le temps que le WH repère lui-même l’animal – les guides ont une vue hallucinante) le WH m’indique une minuscule tache rousse dans un buisson à 700m. Un impala mâle seul. Ce n’est donc pas un mâle dominant sinon il serait suivi de 50 femelles donc impossible à approcher. Comme le WH ne guide que des carabines qui cherchent de préférence les trophées, il n’est pas sûr que je sois intéressé. Moi bien sur cette considération ne m’effleure même pas et je vois plutôt l’occasion de tenter une approche sur une des antilopes particulièrement légère et difficile. C’est décidé je tente le coup. Il me propose de m’accompagner ainsi que le guide, mais je lui réponds que seul ça fait déjà bcp, alors à 3... J’étudie le terrain et je prends des repères, l’endroit étant vallonné et le coup classique une fois lancé dans son approche c’est de passer à côté. On recule en voiture de 500m pour passer la colline et pour pouvoir prendre un chemin plus à couvert. Je me lance donc seul avec mon arc et une seule flèche. Course d’1km la fin plié en 2 jusqu’à un arbre que j’avais repéré à 200m de l’impala – je craignais si j’allais trop lentement qu’il ait bougé en arrivant. C’est bon il est tjs dans son buisson. C’est parti, 4 pattes puis ramping comme décris plus haut jusqu’à 35m du buisson. Mon impala est tjs bien dans son buisson en train de manger mais horreur les 35m restant ce n’est que du sable sans un seul brin d’herbe. Il y a tout juste à 5m de moi 3 petits troncs d’arbustes calcinés qui font maximum 10cm de diamètre. J’arrive à ramper jusqu’à 1 de ces 3 troncs et à me coller contre en restant assis par terre sur les genoux. Reste 30m mais absolument plus rien que du sable entre l’impala et moi. Jusqu’ici toute l’approche a duré +/-50min. Je sais que l’impala va bientôt bouger, 9 chances sur 10 qu’il s’éloigne de son buisson sans passer devant moi et donc ce serait encore bredouille ce soir, mais je résiste à l’envie de m’approcher encore pour tenter un tir à 25m. Et j’attends peut-être 15min immobile à terre avec les genoux qui commencent à faire vachement mal et de telles fourmis dans les cuisses qu’elles ne répondent plus. Soudain l’impala se décide à quitter son buisson et il se dirige droit sur moi dans un petit trot lent. Merde, le matin même je me suis fait avoir par un blesbok dans une situation similaire, arrivé à 6m de moi il me repère sans que j’ai bougé 1 cil et il disparait dans un bond prodigieux qui ne me laisse même pas l’occasion de tenter une flèche.
Bon, pas d’inquiétude je reviens à l’impala, déjà que pour une fois que j’écris je ne fais pas court, si je commence en plus à faire des digressions certains pourraient s’énerver, s’ennuyer, se lasser…

To be continued

amaury

Messages : 80
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par Mpanya le Mer 22 Déc - 18:45

Merci ! vivement la suite, c'est un récit bien sympathique !
avatar
Mpanya

Messages : 509
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 36
Localisation : Tanzanie, Espagne

Revenir en haut Aller en bas

suite

Message par amaury le Mer 22 Déc - 20:54

Bon excusez-moi pour cet intermède, je reprends le récit.

Toujours à genoux, fesses aux talons et collé à mon minuscule tronc d’arbre, je vois l’impala se diriger droit sur moi. A ce moment là j’essaye de me convaincre que je suis une souche et je n’ose même pas regarder directement l’animal comme si dans une sorte de mystique je pensais qu’il pourrait repérer un regard directement posé sur lui… Tout doucement j’arme mon arc que je tenais depuis le début dans la bonne direction de sorte à ne bouger que la main de corde. L’impala passe devant moi sans me voir, tjs au petit trot et il m’a à peine dépassé que je tire. L’impala accélère un peu sa course, mais sans réaction vive et se couche doucement 25m plus loin. Sa tête dodeline de gauche à droite, mais il reste couché sur le sable sans bouger. Moi non plus je n’ai pas encore bougé, comme tétanisé. Je vois ma flèche toute rouge qui a traversé l’animal et qui a continué 20m plus loin dans le sable. 5min passent tout le monde figé. Il est couché de dos et regarde devant lui. N’y tenant plus je prends 1000 précautions pour aller chercher ma flèche (bêtement je n’ai pas pris de seconde flèche, mais j’aime chasser léger) et je m’approche tout doucement de l’animal. Je ne comprends pas pourquoi il n’est pas encore mort, mais au moins il n’a pas remarqué mon tir, sans doute ne l’a-t-il même pas senti et il a dû se coucher ressentant une grande fatigue – les indiens avaient un terme pour dire il est mort, mais il ne le sait pas encore… Moi je trouve que ça tarde, j’ai l’impression que ça fait une éternité que j’ai tiré, je ne sais pas exactement où est l’atteinte et cela m’inquiète, même si je suis rassuré sur le fait qu’il ne semble pas inquiet ni souffrir pcq’il reste très calme. Finalement à 6m de lui je tire la flèche que j’ai récupérée. La seconde flèche l’atteint juste derrière les côtes exactement là où je visais. Cette fois ci l’impala tourne la tête et me voit, se lève, s’enfui comme s’il n’avait rien et disparait de ma vue 40m plus loin. Je suis déconfit. Arrivent sur ces entrefaites le WH et le guide qui m’avaient suivis contre mes instructions et étaient restés 200m en retrait.

Ils ont tout vu, l’impala se relever et terminer sa course 5m après que je l’ai perdu de vue. Le guide est excité comme un coucou et le WH, un bon bourru de Sud-Af de 62 ans qui a tout vu et qui guide mais ne chasse plus lui-même préférant le golf, me dit très ému que ça ça lui donne envie de se remettre à la chasse ! Moi ça fait tellement d’émotions et une tension extrême qui à durer si longtemps que c’est difficile à décrire, mais petit à petit un immense bonheur m’envahi avec quand même une petite pensée triste pour la vie que je d’ôter.

Pour la petite histoire, la 1ére atteinte au défaut de l’épaule semble parfaite. Elle ressort plus en avant au milieu de l’épaule de l’autre côté (lames Zwickey Delta rasoirs). La seconde atteinte juste devant la cuisse et ressort au niveau de la clavicule apposée. Pour ceux qui vont en Afrique, on prévient souvent que les organes sont placés beaucoup plus en avant et très bas par rapports à nos gibiers européens. Malgré tout tant qu’on ne l’a pas expérimenté c’est très difficile à intégrer surtout quand on tire instinctif. J’ai mieux compris en assistant au dépeçage du gibier.

Ah oui la viande d’impala est un pur régal et, foi de guide Sud-Af avare de compliments, tiré à l’arc c’est bien meilleur !

Amaury

amaury

Messages : 80
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

photo

Message par amaury le Mer 22 Déc - 21:51

je tente une photo, l'impala:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

et une autre début d'approche, au centre un peu à droite:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

blesboks:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

amaury

Messages : 80
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par ttk le Mer 22 Déc - 22:09

tout simplement magique ton récit !! j étais derriere toi avec le guide cheers


bravo et merci!! Very Happy

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ttk
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2721
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par nikou le Jeu 23 Déc - 5:50

J ' ètais également avec toi dans la savane, merci..
Nikou.

nikou

Messages : 638
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 44
Localisation : le cannet

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par kibok le Jeu 23 Déc - 7:24

merci beaucoup tu m'as donné envie d'y retouner !

Beu recit / beau Gibier / belle photo ! cool !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


avatar
kibok
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 10672
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : TRUE-SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par jean-cazenove le Jeu 23 Déc - 9:37

merci de nous faire partager ton aventure!! je pratique aussi le "pointe de pied ,coude" et mes cervicales en ont marres !!

pour l'anatomie!! le coup de la clavicule, c'était pour nous faire réagir? a moins que l'impala n'est pas le squelette que je veux bien croire!!! Wink
avatar
jean-cazenove

Messages : 58
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 43
Localisation : france (66)

http://www.arawak3d.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par amaury le Jeu 23 Déc - 10:17

Salut tout le monde, merci pour vos messages!
C'était sympa pour moi aussi de me remémorer ces souvenirs.

Au sujet du squelette de l'impala tu as raison, un peu trop d'antropomorphisme de ma part... Je voulais juste donner une indication de l'angle de la flèche. Pour essayer d'être un peu plus précis je dirais entrée à droite entre la cuisse et les côtes un peu en dessous de reins; sortie entre la base du cou et l'épaule gauche, un peu plus bas que l'épaule (la vrai épaule pas le coude).

amaury

Messages : 80
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par amaury le Jeu 23 Déc - 11:56

kibok a écrit:
carpkiller a écrit: Salut Lio

Organises tu toujours des chasses ( big six, et cerf de java ) à Maurice ?
Je viens de regarder ton site, serait il possible d'avoir un tarif ? je viendrais avec maman; comme excuse, 16 ans de mariage Laughing

A+++++++
fred

si vous pouviez faire ça par MP ce serait une bonne chose, Merci Very Happy

Il doit y avoir une confusion, je ne suis pas Lio, juste Momo à la limite.

amaury

Messages : 80
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par fred le Jeu 23 Déc - 12:05

amauryr a écrit:
kibok a écrit:
carpkiller a écrit: Salut Lio

Organises tu toujours des chasses ( big six, et cerf de java ) à Maurice ?
Je viens de regarder ton site, serait il possible d'avoir un tarif ? je viendrais avec maman; comme excuse, 16 ans de mariage Laughing

A+++++++
fred

si vous pouviez faire ça par MP ce serait une bonne chose, Merci Very Happy

Il doit y avoir une confusion, je ne suis pas Lio, juste Momo à la limite.

Embarassed

c'est fou cette ressemblance.

Encore désolé.
avatar
fred

Messages : 3421
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 49
Localisation : king of the ILF, hé hé hé

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par olivierP le Jeu 23 Déc - 13:19

Laughing
Fred, tu n'as pas du rencontrer souvent lio!...

Very Happy
Wink

Bravo pour cette magnifique chasse!


Dernière édition par olivierP le Jeu 23 Déc - 15:20, édité 1 fois

olivierP

Messages : 16
Date d'inscription : 16/12/2010
Localisation : sologne

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par Hector de Troie le Jeu 23 Déc - 14:00

bravo, bel animal

Hector de Troie

Messages : 3068
Date d'inscription : 13/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par benoitdesbois le Jeu 23 Déc - 14:12

Ton récit m'a permi de m'évader du bureau pendant de longues minutes et ça n'a pas de prix.
Merci.
Je te souhaite autant de réussite pour ton buffle.......évite juste de le retirer à 6m, sa réaction ne serait peut-ëtre pas la même ! Very Happy
avatar
benoitdesbois

Messages : 35
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 53
Localisation : paris/chaon

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par lymnocryptes le Ven 24 Déc - 13:20

Merci pour ton récit.
Amitiés à tous
JJ
avatar
lymnocryptes

Messages : 626
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 66
Localisation : Honfleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par frarc le Ven 31 Déc - 4:40

cheers bravo et action et beau récit ... et ton sourire en dit long sur la photo , un homme heureux Very Happy
avatar
frarc

Messages : 744
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 36
Localisation : entre beauce et perche

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par predator le Ven 31 Déc - 8:02

Que du plaisir , bravo.
avatar
predator

Messages : 67
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 49
Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par drum le Ven 31 Déc - 9:08



MERCI AMAURY !

une immense bouffée d'air frais pour cette nouvelle année qui frappe à la porte du temps !
avatar
drum
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 762
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 63
Localisation : Pyrénées Atlantiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par gallinago le Ven 31 Déc - 13:45

Bonjour,

Voila exactement un récit de chasse qu'on aimerait vivre.

Bien cordialement,

François
avatar
gallinago

Messages : 166
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 58
Localisation : 91

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par Le vieux Bill le Lun 3 Jan - 13:44

Belle chasse,beau récit,belles photos !

Un grand merci de nous faire partager tout ça.

Patrick.
avatar
Le vieux Bill

Messages : 493
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 60
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par amaury le Ven 7 Jan - 13:37

Merci à tous pour vos commentaires sympa.

Ca fait plaisir de partager ces émotions avec d'autres passionnés!!

Amaury

amaury

Messages : 80
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: petite histoire d'Impala

Message par OrangeEdelweiss le Ven 25 Fév - 12:51


Un très bon récit, qui m'a replongé 10 minutes en Afrique, Merci !
avatar
OrangeEdelweiss

Messages : 337
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 44
Localisation : Haute Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum