Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par Mpanya le Ven 7 Jan - 11:45

Salut à tous,

Voici une petite histoire de chasse qui s'est passée il y a une quinzaine de jours.

J'ai trouvé un spot magnifique. Je le connais depuis longtemps, et ces temps-ci, il y a beaucoup de trafic sur la coulée qui passe à 8 m de mon tree-stand. Il fait très froid, le sol craque trop pour faire de l'approche, le vent est inconstant, je décide donc de me percher souvent, avec dans l'idée de tirer un chevrillard. Je connais une chevrette avec deux petits, un mâle et une femelle.
Un soir, alors que je suis dans mon arbre depuis 1H, il fait encore plein jour. La neige se met à tomber très fort. En 20 mn, je suis recouvert de neige, et tout est blanc. Je vois deux chevreuils arriver pour rentrer au bois. L'image est superbe, ils grattent la neige fraîche, s'avancent, et viennent à 7 ou 8 m de moi. Je ne veux pas tirer, c'est un brocard et une chevrette adulte, ils se montrent sous tous leurs profils, évidemment, ne manifestent aucun signe d'inquiétude. Bref, c'est toujours quand on ne veux pas tirer que les occasions seraient les plus faciles. Je profite du spectacle, quand un mouvement attire mon regard. Un gros sanglier arrive au trot, dans la neige fraîche, qui recouvre les soies sur son dos, les chevreuils partent. Le gros sanglier devait se sentir couvert par le mauvais temps, et à décidé de se promener tôt ! L' image est à nouveau superbe. Il se rapproche au trot, et s'arrête à 20 m. Des branches fines m'empêchent de tirer. Pffffffffff.... la chasse à l'arc.... dur dur. C'est pas grave. Il repart et s'enfonce dans le bois, en faisant craquer les branches.
Plus tard je rentre à la maison heureux, les sangliers chez moi sont durs à voir, d'autant plus qu'il n'y a aucun champ de maïs ni agrainage chez nous... il faut donc trouver où ils se remisent régulièrement, et passer beaucoup, mais alors beaucoup de temps à chasser.
Mais ce spot est le bon. J'y retourne un autre soir. Entre chien et loup, la chevrette et ses deux petits arrivent. Ils passent tranquillement SOUS mon tree-stand. Je ne lève même pas l'arc. Je sais que chaque fois que les conditions n'étaient pas parfaites, j'ai regretté d'avoir tiré. Alors je ne tire pas, cette fois là non plus. Trop sombre pour prendre un spot, je me dis que j'ai encore du temps pour chasser, et que l'occasion se représentera, avec cette fois suffisamment de lumière pour profiter du spectacle, prendre un spot et bien voir voler ma flèche.
Plusieurs affûts se passent, la chevrette et ses petits ne sont pas là. Je vois une martre hors de portée, deux fois une chevrette seule, que j'aurai pu tirer également, mais malgré "la faim" qui commence à se faire sentir, je m'abstient, profite du spectacle, content d'avoir bien choisi mon endroit et confiant.
Enfin, un autre soir, je suis posté depuis 30 mn, et je surveille le bois derrière moi. Un petit craquement, et à travers les branches des pins, je vois apparaître 1, puis 2, et enfin 3 chevreuils. Je reconnais la chevrette et ses petits. La joie m'envahit. Je me dis que j'ai bien fait d'être exigent, je suis heureux, je SAIS que c'est maintenant. Ils arrivent tranquillement, ils vont passer sous mon arbre, ils ne peuvent pas me voir car ils viennent de derrière, tout est PARFAIT !!!!
Je me plaque contre l'arbre, je les regarde du coin de l'oeil, et j'attends. Ils sont maintenant à 6 ou 7 mètre, presque sous mon arbre, attrapent des petites pousses. La chevrette s'avance, s'arrête net, et sens.... c'est pas vrai. Lentement, elle lève le nez, pour sentir mieux, sa tête se lève, se tourne vers moi, et ... elle me voit !!!! je suis parfaitement immobile, je respire le plus lentement possible, je suis l'arbre, je la regarde. Elle me regarde aussi. Immobile, cela doit durer plusieurs minutes. C'est long ! et là... elle s'avance doucement, et vient sentir le pied de mon arbre.... Elle sait. elle a compris que quelque chose n'allait pas, elle connaît par coeur son territoire et vient renifler le pied de mon arbre pour savoir ce qu'il y a. Elle fait un saut de côté, s'arrête à une dizaine de mètres, je la vois toujours. Elle attrape une feuille pour la manger. Genre "c'est bon, il n'y a rien". Mais je suis sûr que c'est un test. Bien sûr je ne bouge pas. Elle revient maintenant vers moi, me surveille du coin de l'oeil. Bien sûr, après une minute, elle s'éloigne en bondissant, suivie plus tard par ses deux petits, qui n'ont rien compris.....
Rien à dire. Chapeau.
Je suis tellement déçu, que je descends de mon arbre lorsque je suis sûr qu'ils ont quitté le secteur. Tout ces affûts pour me faire griller. Jusqu'à maintenant AUCUN animal n'avait détecté ma présence, et ce soir, LE SOIR, ils m'ont trouvé.

Je décide de changer de spot. Il faut que je reparte en Afrique pour travailler bientôt. Je me sens maudit avec les chevreuils.
Alors je change de spot. Je vais mettre un stand sur le territoire d'un brocard que je connais, je sais qu'une chevrette et des petits sont dans le coin également. Le sol est gratté, et je place le stand dans le seul arbre qui me permet de surveiller la coulée à gauche, et l'allée à droite que les chevreuils empruntent pour sortir des fourrés, vers la friche et le champ qui sont derrière moi.

Une demi-heure plus tard, le brocard arrive. Il marche sur l'allée. Il va me passer à douze mètres, sur ma droite, et il sera léger trois quart arrière dans la fenêtre de tir que j'ai pris soin de bien nettoyer la veille. Il arrive en marchant tranquillement. A 30 m, il s'arrête, et me regarde. C'est bon, je suis définitivement maudit. C'est vrai que je n'ai pas pu accrocher le stand très haut, mais j'ai fait des dizaines d'affût à cette hauteur sans jamais me faire voir. En plus il me regarde alors que je suis déjà en position de tir, PARFAITEMENT IMMOBILE, avec des vêtements de la couleur de l'arbre, cagoule et compagnie. Super....
Le vent est parfait. IL se décide finalement à avancer, et je sais qu'il me surveille du coin de l'oeil. 20m, 15m, il est là, il me dépasse. C'est bon. Je me dis qu'il m'a oublié, il s'arrête, regarde de l'autre côté, je pense qu'il m'a oublié, il est à 12m !!!! Je me concentre sur le spot avec une très grosse envie de tuer, de faire une flèche parfaite. La flèche part bien, vole parfaitement vers le spot, pendant que mon brocard Ninja s'aplatit bien comme il faut pour prendre son départ. FHHHT TAC !!!!

Les plumes lui ont touché le dos, juste derrière le garrot. Au revoir tout le monde, bye bye, merci d'être venu. Je l'entends presque me lancer " on me baise pas comme ça, mon petit pote ".

Je reste comme un idiot. Je m'assois, j'allume une cigarette, la fume tranquillement. Ensuite je rentre à la maison.

Encore chapeau. Bravo au brocard. Et moi, je suis maudit sur les chevreuils. Mais je m'en fout. Je vais continuer. La prochaine fois se sera en Juin, il y aura des feuilles aux arbres, et j'ai rendez-vous avec ce brocard, qui cette fois, aura des bois sur la tête.

Ca m'apprendra à chasser le brocard décoiffé. Suis bien content de l'avoir raté. On se console comme on peut.

Là où je chasse, c'est l'animal le plus " facile " à tirer. Pourtant, avec cent fois moins de temps passé pour les chasser, j'ai déjà tué des sangliers, même un cerf, un buffle ! et le chevreuil, avec toutes ses habitudes, sa densité, et avec ses réflexes, son intelligence, sa petite taille qui demande d'être rigoureux et précis, reste pourtant pour moi le plus bel animal. Parce que la malchance et des erreurs m'ont empêché de tirer, parce que c'est la quête qui compte, et finalement, tous ces contacts me plaisent, et je sais que le bonheur de réaliser une belle flèche quand se sera le moment vaudra tout l'or du monde.

J'ai un peu faim quand même... Shocked
avatar
Mpanya

Messages : 509
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 36
Localisation : Tanzanie, Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par over soul le Ven 7 Jan - 11:58

Whaou super récit, j'adore.

Vraiment difficile comme gibier le chevreuil, j'espère que tu aura plus de chance la prochaine fois.
Mais au moins tu as vu de belle chose perché dans ton arbre.

Merci pour le récit.
avatar
over soul

Messages : 544
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 29
Localisation : Firminy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par Mpanya le Ven 7 Jan - 12:13

Merci !
J'ai oublié d'écrire, mais cela aurait été un peu long, que j'ai eu une autre fois cette chevrette, avec ses petits, avec une occasion de tir sur l'un d'eux, que je n'ai pas saisie. Le petit était à un petit 20m, entre les arbres, je ne voyais que le vital. J'aurai pu tirer, mais je me suis abstenu. Les histoires de chevreuils que j'ai lu et entendu me poussent à une rigueur ( peut-être trop ? ) implacable quand aux occasions que je saisi. Mais chez moi je ne peux tirer qu'un chevreuil par an, alors je veux que tout soit parfait. Un chevrillard, ce n'est pas gros, et je ne veux pas tirer si les conditions ne sont pas parfaites, à savoir animal parfaitement dégagé, à moins de 20 m. L'occasion que je décris où ils sont passés entre chien et loup, n'était pas mauvaise, mais honnêtement, j'ai pensé "c'est dommage", je ne vois pas tout. Pour moi le chevreuil, le plaisir c'est de voir tout les détails, voir sa flèche voler parfaitement, je veux pouvoir vraiment prendre un spot super précis, j'en ai besoin pour bien tirer. Je sais que depuis 2 ans j'ai beaucoup tué, uniquement parce que j'ai gardé cette ligne de conduite, qui représente les conditions du succès pour moi. Alors je lâche pas, parce que ça paye. Cela prend du temps, mais ça marche. Ce brocard, je pensais vraiment qu'il m'avait oublié, la preuve que non. On apprends tout le temps.
avatar
Mpanya

Messages : 509
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 36
Localisation : Tanzanie, Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par Michel Boulet le Ven 7 Jan - 12:15

Bravo François pour ce récit;j'ai vécu ça des dizaines de fois,même à l'approche.je te savais bon chasseur, mais là,chapeau;j'ai hâte de faire une partie avec toi! peut-être en Afrique ? as-tu des nouvelles de Pascal ?
Michel.

Michel Boulet

Messages : 183
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Lozère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par Mpanya le Ven 7 Jan - 12:21

Michel Boulet a écrit:Bravo François pour ce récit;j'ai vécu ça des dizaines de fois,même à l'approche.je te savais bon chasseur, mais là,chapeau;j'ai hâte de faire une partie avec toi! peut-être en Afrique ? as-tu des nouvelles de Pascal ?
Michel.

Merci Michel, de ce gentil commentaire.
Je pars en RCA dimanche matin, je verrai Pascal, nous guidons un safari sur le même camp début février. Je l'ai eu une fois au téléphone, tout allait bien, il attaquait ses safaris, et n'avait pas eu beaucoup de temps pour tirer à l'arc. J'espère aussi que nous pourrons chasser ensemble, oui, peut-être en Afrique ? A bientôt !
avatar
Mpanya

Messages : 509
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 36
Localisation : Tanzanie, Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par amaury le Ven 7 Jan - 14:03

Quelle belle histoire de nouveau... Merci pour ton récit, on y retrouve vraiment ce qui fait le plaisir de notre chasse, cette difficulté, les limites qu'on s'impose, la patience nécessaire, les frustrations. Et puis un jour, que je te souhaite, la joie immense de la réussite tant attendue!

Bravo,
Amaury

amaury

Messages : 80
Date d'inscription : 20/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par kibok le Ven 7 Jan - 14:06

vraiment pas assez silencieux ce DWYERS ...................













Oups, merci françois pour cette très belle page d'aventure dans les bois .

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


avatar
kibok
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 10690
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : TRUE-SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par stak le Ven 7 Jan - 15:00

mon ami c'est le plaisir de ce gibier
j'ai vécu une andecdote un peu similaire au stand ; en voyant un gros brocard mettre le nez par terre sur la voie de mon passage fait deux heures avant et me pister a peu près jusqu' a l'arbre comme l'aurait fait un bon chien de sang ou de pied et convaincu que c"'était de plus en plus dangereux ( l'odeur devait augmenter au fil de ses pas )
partir d'une volte en aboyant au pied de l 'arbre

après ce n'est pas sur qu'elle t'ait identifié ?
certains utilisent une astuce qui consiste a laisser ton odeur sur le terrain ; un tee shirt oublié sur le secteur pour brouiller les pistes
je ne sais pas si ça marche
après pour l'animal qui te regarde , souvent cette bete te regarde comme si elle savait que tu es là toi l'humain mais en fait elle ne te voit pas ni ne t'identitifie pas sauf si tu bouges c'est comme une sorte de test en fait et c'est l'humain qui craque en premier

j'ai fait cet été une rencontre du troisième type explorant cela au sol ce qui complique le truc
je me met dans l'encorbeillement d'un gros arbre a deux troncs j'étais avec le hill ( c'était un chance car ça m'a permis de ne pas bouger longtemps l'arc avait la branche du bas qui posait au sol sans effort pour le tenir )
j'avise une petite branche qui me gene a gauche dans mon axe naturel de tir
je la frotte un en essayant de la laisser contre l' arbre
le bruit fait bouger un très gros broc qui était en dessous et dont j'ignorais l' existence
il monte je l'entends et se tanque les 4 pattes en me fixant droit plein face à 7 mètres environ Shocked
je ferme les yeux et un très très long moment je me répète que je suis l'arbre que je suis incrusté dedans

cela dure une éternité et le broc il ne part pas en fait il tourne un peu en restant a mon contact
il sait qu' il ya un truc bizarre mais il ne m'identifie pas figer contre l'arbre avec le hill posé au sol une flèche encochée
il revient plus près
il vient jusque vers 2 mètres de moi ; je referme les yeux et je me redis que je suis un arbre je fais tout pour rester calme mentalement il broute a 3 mètres de moi
il tourne un peu et vient regarder par l'arrière de l'arbre ( donc en fait il cherche toujours la faille ), j'ouvre un oeil il est à 3 mètres et me regarde
je referme tout doucement mon oeil en pensant un arbre n'a pas doeil il faut que tu le fermes
le manège a duré au moins une heure si ce n'est plus distance entre 2 et 18 mètres tout le temps
un moment l'animal est resté à 8 mètres plein travers les pattes fixés comme momifies sans bouger en ruminant Cool

il ne m'a pas vu , il avait une sorte de prescience du danger dès que je cherchais a mettre une intention d'ouvrir le hill il se mettait en alerte , je voyais alors ces muscles des postérieurs se bander
je n'ai pas réussi a le tirer alors qu' il est resté a mon contact presque toute la soirée
cette aventure m' a laissé complètement vidé plus d'une heure sans bouger caler contre l'arbre heureusement j'avais pris une pose correcte

une autre dans le meme genre cet été , je me pose au sol assis au milieu d'une futaie haute rien pour se cacher. j'explore l'idée de chercher une sorte de prescience en moi de savoir s 'il y en a un près et je ferme les yeux
un long moment après je me dis il y en a un tout près , j'ouvre doucement il est là à15 mètres un joli broc beaucoup moins costaud que le premier
il me regarde mais en fait ne m'identifie pas comme humain car il vient tout près disons 5 mètres il reste un long moment a me regarder il sait surement que ce tas n'est pas normal qu' il n'y en pas normalement là mais il ne sait pas que c'est un homme le manège dure un paquet de temps puis il repart
je suis assis au sol flèche encoché avec un arc normal j'aurais surement pu le tirer mais j'avais le hill de 93 livres et là nada
Laughing

faut essauyer au sol mpanya la sensation est décuplée mais ça marche encore moins bien pour le plier bien sur Cool
avatar
stak

Messages : 3284
Date d'inscription : 19/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par kibok le Ven 7 Jan - 16:06

stak a écrit:mon ami c'est le plaisir de ce gibier
j'ai vécu une andecdote un peu similaire au stand ; en voyant un gros brocard mettre le nez par terre sur la voie de mon passage fait deux heures avant et me pister a peu près jusqu' a l'arbre comme l'aurait fait un bon chien de sang ou de pied et convaincu que c"'était de plus en plus dangereux ( l'odeur devait augmenter au fil de ses pas )
partir d'une volte en aboyant au pied de l 'arbre

après ce n'est pas sur qu'elle t'ait identifié ?
certains utilisent une astuce qui consiste a laisser ton odeur sur le terrain ; un tee shirt oublié sur le secteur pour brouiller les pistes
je ne sais pas si ça marche
après pour l'animal qui te regarde , souvent cette bete te regarde comme si elle savait que tu es là toi l'humain mais en fait elle ne te voit pas ni ne t'identitifie pas sauf si tu bouges c'est comme une sorte de test en fait et c'est l'humain qui craque en premier

j'ai fait cet été une rencontre du troisième type explorant cela au sol ce qui complique le truc
je me met dans l'encorbeillement d'un gros arbre a deux troncs j'étais avec le hill ( c'était un chance car ça m'a permis de ne pas bouger longtemps l'arc avait la branche du bas qui posait au sol sans effort pour le tenir )
j'avise une petite branche qui me gene a gauche dans mon axe naturel de tir
je la frotte un en essayant de la laisser contre l' arbre
le bruit fait bouger un très gros broc qui était en dessous et dont j'ignorais l' existence
il monte je l'entends et se tanque les 4 pattes en me fixant droit plein face à 7 mètres environ Shocked
je ferme les yeux et un très très long moment je me répète que je suis l'arbre que je suis incrusté dedans

cela dure une éternité et le broc il ne part pas en fait il tourne un peu en restant a mon contact
il sait qu' il ya un truc bizarre mais il ne m'identifie pas figer contre l'arbre avec le hill posé au sol une flèche encochée
il revient plus près
il vient jusque vers 2 mètres de moi ; je referme les yeux et je me redis que je suis un arbre je fais tout pour rester calme mentalement il broute a 3 mètres de moi
il tourne un peu et vient regarder par l'arrière de l'arbre ( donc en fait il cherche toujours la faille ), j'ouvre un oeil il est à 3 mètres et me regarde
je referme tout doucement mon oeil en pensant un arbre n'a pas doeil il faut que tu le fermes
le manège a duré au moins une heure si ce n'est plus distance entre 2 et 18 mètres tout le temps
un moment l'animal est resté à 8 mètres plein travers les pattes fixés comme momifies sans bouger en ruminant Cool

il ne m'a pas vu , il avait une sorte de prescience du danger dès que je cherchais a mettre une intention d'ouvrir le hill il se mettait en alerte , je voyais alors ces muscles des postérieurs se bander
je n'ai pas réussi a le tirer alors qu' il est resté a mon contact presque toute la soirée
cette aventure m' a laissé complètement vidé plus d'une heure sans bouger caler contre l'arbre heureusement j'avais pris une pose correcte

une autre dans le meme genre cet été , je me pose au sol assis au milieu d'une futaie haute rien pour se cacher. j'explore l'idée de chercher une sorte de prescience en moi de savoir s 'il y en a un près et je ferme les yeux
un long moment après je me dis il y en a un tout près , j'ouvre doucement il est là à15 mètres un joli broc beaucoup moins costaud que le premier
il me regarde mais en fait ne m'identifie pas comme humain car il vient tout près disons 5 mètres il reste un long moment a me regarder il sait surement que ce tas n'est pas normal qu' il n'y en pas normalement là mais il ne sait pas que c'est un homme le manège dure un paquet de temps puis il repart
je suis assis au sol flèche encoché avec un arc normal j'aurais surement pu le tirer mais j'avais le hill de 93 livres et là nada
Laughing

faut essauyer au sol mpanya la sensation est décuplée mais ça marche encore moins bien pour le plier bien sur Cool


et bé je vois que pour un handicapé de l'informatique les doigts se degourdissent pas mal sur le clavier on dirait !!! et c'est tant mieux pour nous tous merci Stak de partager ces belles rencontres sylvestres !

perso le brocard plus que nerveux qui piste l'odeur de l'homme j'ai dejà connu aussi impressionnant ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


avatar
kibok
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 10690
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : TRUE-SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une succesion de chasses, et le brocard " Ninja" !

Message par Mpanya le Ven 7 Jan - 16:27

Merci stack de tes commentaires. Bien-sûr si la chevrette m'avait identifié elle serait partie tout de suite. Elle m'a par contre vu et identifié comme une modification d'un décors qu'elle connaît bien.
L'idée de laisser un tee-shirt me paraît très mauvaise, les animaux s'ils ne sont pas dérangés par les promeneurs sont sensibles à l'odeur, même résiduelle, la preuve en est que si l'on chasse trop un endroit, même au stand, à force de laisser son odeur, on le "grille", j'en ai fait l'expérience.
J'aime beaucoup la chasse au sol, comme toi j'y passe beaucoup de temps, lorsque le sol me permet de me déplacer sans bruit et que le vent ne tourne pas. Il m'arrive souvent de partir pour faire de l'approche, et de me rabattre sur un tree-stand, parce qu'une seule saute de vent m'empêche d'y croire chaque seconde, condition nécessaire pour réussir.

Ton histoire d'odeur résiduelle m'en rappelle une aussi, qui m'avait fait sourire. Une chevrette sort très tôt, et croise ma voie. Elle s'arrête comme si elle était rentrée dans un mur, sens le sol, et commence à me chercher partout autour d'elle. je pouvais l'entendre: " je suis sûre qu'il est là.... où il est celui-là... " et elle me cherchait encore, tournait la tête dans toutes les directions. Finalement elle a fait demi-tour, est rentrée au bois, et est ressortie une demi-heure après, passant sur la même coulée au mètre près, sans plus s'arrêter ni même regarder aux alentours. C'était une bien jolie scène.
Ce que j'ai trouvé superbe avec la chevrette de mon récit, c'est cette manière de venir sentir le pied de l'arbre, parce que quelque chose clochait en haut... ensuite la petite feinte en faisant semblant de manger, pour revenir ensuite voir si je ne bougeait toujours pas. Les animaux ne sont pas bêtes ! ( oui, c'est un peu facile ), et les différences de ressources et comportement parmi les individus d'une même espèce sont étonnants. Cette chevrette doit avoir de l'expérience, et lorsqu'on voit des comportements aussi fins, cela inspire le respect.
avatar
Mpanya

Messages : 509
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 36
Localisation : Tanzanie, Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum