Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par acrosylve le Sam 14 Avr - 9:12



[size=12]

[size=12]Bon pour faire suite au récit de manu dans la catégorie gros gros gros raté voila la mienne.




Faudra peut être ouvrir une rubrique spéciale car je pense qu’il y a pas mal d’histoires qui peuvent l’alimenter.



Ca se passe en Camargue le 27 février dernier sur un petit territoire ou la chasse était interdite jusqu'à notre arrivée. En fin de saison de chasse générale, un grand nombre de bêtes noires y sont venus trouvé refuge.



Voila près d’une semaine que je vais y traîner mes bottes le wayana à la main, en m’étant mis dans la tête que le premier que je tirerai devrait rester sur place. Chaque jour j’ai eu au moins une occasion, mais chaque fois il y eu un petit truc qui a retenu mon tir : un peu trop loin, pas assez bien placé, le marais ou il sera difficile de faire la recherche trop prêt … enfin bref la fermeture arrivait à grands pas et toujours aucun sanglier tiré.



Ce soir la je décide d’explorer une zone très découverte mais ou plusieurs fois nous avions pu voir des animaux. aux jumelles

Il est environ 18 h et j’ai encore une bonne heure avant la tombé de la nuit quand je trouve un gros male qui avance d’un pas décidé dans ma direction. Immédiatement je me dis que c’est ma chance et que mon attente va enfin payer. Je ne le lâche pas des yeux en essayant d’anticiper l’endroit ou je pourrai l’intercepter, quand je découvre qu’il va droit dans une petite cuvette dans laquelle se trouve déjà une petite compagnie qui est en train de fouiller un petit marigot à la recherche de nourriture.

Mon gros pepère les rejoint et s’installe au milieu de la troupe pour trouver lui aussi de quoi casser la croûte ;

La bonne affaire, ils sont tous en train de fouiller la vase la tète bien enfoncée dans sol loin de se préoccuper de ma présence.

Le vent est excellent et progresser à quatre patte dans le sable pour réaliser l’approche est presque un jeu d’enfant. 20mn plus tard je me suis placé en bordure de la cuvette presque à porté de tir parfaite de la troupe. Il ne me reste plus qu’à attendre que l’un d’entre eux s’approche si possible vous vous en doutez bien … LE GROS.



Le spectacle est superbe, le killer qui dépasse plus que largement les 100 -110 kg, fait régner la loi du plus fort à grand coup de boutoir. Il est au milieu de tous ces congénères qui paraissent ridicules à coté de sa masse qui impose le respect voir l’intimidation. Je ne perd pas une miette de la scène, de toute façon j’ai un peu de temps avant la tomber de la nuit pour me régaler les yeux.



Le temps passe mais pas un des sangliers ne s’est approché et plus que 15 à 20 mn avant la nuit. J’atrappe le télémètre accroché à ma ceinture et examine la distance. Entre 17 et 18 m sur le gros et à peine un mètre de moins sur le plus prêt.

C’est bon, je suis décidé. Avec l’entraînement que j’ai ces dernier temps il n’y a aucune raison pour que ma flèche n’atteigne pas son but et à force de vouloir l’occase idéal, je vais finir par ne jamais tirer.

Je me mets en batterie à genoux et je m’applique pour bien (trop bien) fixer le pou sur le défaut de l’épaule du gros qui est plein travers. Je me revois monter largement à l’encrage comme si j’avais peur de ne pas passer au travers de l’épaisse cuirasse le regard plonger dans le poitrail de ma proie.



La flèche vole et ….passe 10 bons centimètres au dessus. A l’impacte dans le sol toute la troupe déguerpit en me laissant là, bouche bé, déconfit …. Je viens de manquer une vache dans un couloir …



Toujours à genoux je les regarde cavaler …puis ralentir … puis s’arrêter …puis faire demi tour … puis revenir exactement au même endroit ou ils étaient 10 secondes avant.



Noonn … c’est pas vrais !



Je n’en crois pas mes yeux, à nouveau ils se remettent à farfouiller la même flaque de boue le groin tout autant enfoncé dans le sol.

Je me dit que Saint Hubert à décidé de me donner une nouvelle chance et qu’il ne faut pas que je le déçoive, alors j’attends quelques minutes pour vérifier que les sangliers sont une fois de plus bien calmes et pour assurer cette fois ci le coup, … j’approche de 3 bons mètres et me place cette fois ci à moins de 15 mètres.

Pour être le plus discret possible dans mes reptations j’ai laissé mon carquois de ceinture et n’ai emmené avec moi qu’une seule flèche, la « bonne » comme on dit d’habitude.



Tout… tout… tout doucement je me remets à genoux caché derrière la dernière touffe de Salicorne avant le marigot et je cherche à nouveau le point sur le gros qui est rigoureusement à la même place.



Dans ma tète une petite voix me dit « attention , le sanglier on le tir tout le temps trop haut d’autant plus que le tient à les pattes dans l’eau donc le cœur est au ras du sol, yann ne recommence pas la même con...ie »



A nouveau la flèche décolle du wayana et cette fois ci je vois tout de suite que je ne serais pas trop haut. S’ensuit un gros « SSSSPLACH » entre les pattes de ma cible et une nouvelle cavalcade de tous les animaux…



Non …, non… ce n’est pas possible… pas manqué deux fois.



Je suis toute la troupe des yeux en attendant fébrilement que le male cette fois ci s’écroule, mais à la place, je vous le donne en mile … au bout de 100 mètres de course il s’arrête et à nouveau fait demi tour pour revenir une deuxième fois EXACTEMENT à la même place.



Les bras m’en tombent, je ne comprend plus rien, tous se dérègle dans ma tète et j’ai l’impression de ne plus avoir aucun repère, de nager dans l’illogique le plus total comme si j’étais dans un autre monde.



Me revoilà donc comme un c... avec mon arc mais sans flèche devant un ENORME sanglier que je viens de manquer deux fois et qui est toujours au même endroit comme si il était intouchable.



C’est alors que tout devient carrément surréaliste mais je vous assure que c’est la stricte vérité. En y croyant pas plus que le fait que je venais de manquer deux fois de suite le sanglier de ma vie j’ai fais demi tour pour revenir à mon carquois. Puis de retour derrière ma touffe de salicornes avec cette fois ci toutes mes flèches au cas ou … et je me suis remis en position de tir. Je sais, je sais ça parait impossible, farfelu et seule une petite vidéo pourrait confirmer ce que je vous raconte mais pourtant.



Je continue car ce n’est pas fini.



Cette fois ci mes reptations plus du tout académiques ne sont pas passées inaperçues. Tous les sangliers sont à la même place mais maintenant alignés comme les sardines dans leur boite face à moi. Ils se sont remis à chercher je ne sais quel trésor dans la boue, mais le gros redresse frequament la tète dans ma direction.

Ce n’est plus la même ambiance décontractée.

Les secondes passent voir quelques minutes et je me rends compte que c’est fini pour moi car la nuit va bientôt définitivement mettre un terme à mon action de chasse (si on peut appeler ça comme ça). Je me rend doucement à l’évidence, j’ai bel et bien raté lamentablement l’occasion de réaliser mon rêve, tuer un vrais gros sanglier.



C’est alors que quelque chose d’encore plus impensable s’est passé et la on passe carrément dans l’irréelle.

Alors que la position de tous les animaux de face tète basse rendait tout tir inutile, un des sanglier placé à droite de mon gros à bougé pour passer devant celui-ci. Enervé le pepere lui colle un grand coup de groin dans le flanc pour le faire gicler et retombe je vous le donne en mille … plein travers.



La je n’ose raconter la suite car sa devient insolent. Je remonte à l’encrage lâche la flèche qui atterrie lamentablement pour la troisième fois à coté à nouveau entre les pattes ….



Pour moi c’était la fin du monde et comme je le disais à la suite de l’histoire de manu, la première pensée a été pour lui et son chevreuil.







Avec le recul je me dis que j’ai trop voulu être dedans, trop voulu être parfait et du coup certainement plus du tous instinctif ….



Je me console en me disant que cette aventure va m’apprendre encore beaucoup, mais j’avoue tout de même que si maintenant j’en rigole, sur le moment je voulais mourir au fond du marais …



Cette histoire je la dédie à ce killer que je retrouverais l’année prochaine c’est sur , mais aussi à tous les débutants qui se lancent dans la chasse à l’arc Tradi only.

Qu’ils n’aient aucun complexe à mettre un certain temps avant de prélever un premier gibier. Tous le monde manque, même avec un certain nombre d’années passer à tirer et à chasser avec un arc. Qu’ils s’investissent d’autant plus dans leur apprentissage.



Je me dis aujourd’hui encore plus que jamais que la chasse avec un bout de bois dans la main est vraiment une chasse d’humilité, c’est ce qui fait en grande partie sa valeur.



Pour finir voici deux petites photos prises 5 jours avant à moins de 100 m du lieu ou s'est déroulée l'aventure. La Camargues ça a quand meme quelque chose de magique.


<P style="MARGIN: 0cm 0cm 0pt" class=MsoNormal>[/size]
[/size]







avatar
acrosylve

Messages : 1564
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 49
Localisation : Le sud pas loin de Massillia.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par acrosylve le Sam 14 Avr - 9:22

Excusez la taille toute petite du texte, si un quelqu'un peu faire quelque chose pour que ce soit plus lisible ....
avatar
acrosylve

Messages : 1564
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 49
Localisation : Le sud pas loin de Massillia.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par spitz le Sam 14 Avr - 9:45

nan

tu ne merites pas qu'on fasse qque chose.

c'en est indécent tellement c'est incroyable !

comme dirait stack : signé un jaloux



hihihi; c'est bon d'avoir les boules non ?rendeer rendeer rendeer

_________________

“L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est.”


  Hector Hugh Munro 1870

avatar
spitz
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 3492
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 57
Localisation : moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par Crazyarrow le Sam 14 Avr - 9:54

What a Face What a Face What a Face tout simplement superbe récit
avatar
Crazyarrow

Messages : 67
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 68
Localisation : 06

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par VIEUX BABOUIN le Sam 14 Avr - 11:37

C'est tèlement bien raconté que j'avais l'impression d'y être? j'avais le coeur qui battait chaque fois que tu armais (même que les moustiques m'ont piqués). Tu n'est pas le seul à qui ç'est arrivé, le parcour de chasse de contact dans une vie de chasseur à l'arc est truffé de situations qui ne serront jamais prévu dans les manuels. Rien n'est normalisé à l'approche, à chaque fois la partie est unique, avec des rèussites ou des échecs qui nous ferront progresser. Mai le plus important n'est ce pas d'avoir vécu un instant extraordinaire ?

Signé: un vieux babouinass
avatar
VIEUX BABOUIN

Messages : 76
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 63
Localisation : CONTES 06

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par ttk le Sam 14 Avr - 12:01

merci beaucoup, tu le retrouveras ton gros Very Happy

_________________
avatar
ttk
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2747
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par herve22 le Sam 14 Avr - 12:35

superbe recit, tout ces sanglier cela me laisse reveur
avatar
herve22
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 908
Date d'inscription : 16/12/2010
Localisation : la diagonale du fou bretagne et sud est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par Ti racoon le Sam 14 Avr - 12:55

ça n'est pas de ta faute,c'est certainement un probleme sur le Wayana!!!!!!
Il faut le renvoyer chez Christophe pour qu'il te le démaraboute Evil or Very Mad Evil or Very Mad
En tous cas,merci pour le récit
avatar
Ti racoon

Messages : 331
Date d'inscription : 21/06/2011
Localisation : SOLOGNE du 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par fred le Sam 14 Avr - 13:09

Ti racoon a écrit:ça n'est pas de ta faute,c'est certainement un probleme sur le Wayana!!!!!!
Il faut le renvoyer chez Christophe pour qu'il te le démaraboute Evil or Very Mad Evil or Very Mad
En tous cas,merci pour le récit

Peut être commander un bracelet aimant à gibiers kibok/mpanya ? What a Face
avatar
fred

Messages : 3435
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 49
Localisation : king of the ILF, hé hé hé

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par kiowa le Sam 14 Avr - 14:30

super réçit . C'est aussi pour cela que nous aimons la chasse à l'arc. Il nous est tous plus ou moin arrivé des expériences simillaires et aussi incroyables.Twisted Evil L'année prochaine, ta flêche volera droit
avatar
kiowa
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 3179
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 53
Localisation : parfois là, parfois ailleurs.... .

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par ROBERTSON le Sam 14 Avr - 18:52

Bravo Yann pour ce récit et cette franchise qui souvent manque a certains chasseurs



Ca c est de l éxperience



Very Happy Very Happy

ROBERTSON

Messages : 337
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par O'MANU le Dim 15 Avr - 6:04

HA oui!!!! Hallucinant! Je revis avec tes lignes l'avalanche des différents états psychologiques qui te parcourent dans une telle aventure.

Belle histoire! Moi j'adore les histoires de fiasco ça remet bien des choses à leur place et ça donne encore plus de saveur à nos insolentes réusites. cheers

O'MANU

Messages : 242
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 47
Localisation : Alpes maritimes

http://www.emmanuelaugier.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par acrosylve le Dim 15 Avr - 7:02

Merci les gars pour vos petits messages de soutien phsycologique d'un archer qui à quand meme eu du mal à se remetre de ce mega fiasco. Si l'histoire vous à plue j'en suis tout content et ne manquerai pas de recommencer car c'est sur, j'en aurai d'autres. J'espère tout de mème quelles seront moins énormes pour préserver un peu mon amour propre...

Pour info, j'ai appris un peu plus tard que ce que les sangliers cherchaient dans ce petit marecage c'etaient des tubercules de joncs. Il parait que ça à un petit gout sucré qui leur plait bien. J'ai pas osé vérifier mais vu leur engouement pour le truc c'est peut vraiment bon.
avatar
acrosylve

Messages : 1564
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 49
Localisation : Le sud pas loin de Massillia.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par luckybeast le Dim 15 Avr - 7:49

En tous les cas , tu possédes un excellent sens de l'écriture, je bénis ( Lol) ces loupés qui, en contrepartie de cette malchance, ont permis à ce talent de s'exprimer :-)

La prochaine fois sera la bonne!!!

Pierre Very Happy
avatar
luckybeast

Messages : 54
Date d'inscription : 22/01/2012
Age : 58
Localisation : Arcachon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sanglier suicidaire et archer triple nouille.

Message par piratkey le Dim 15 Avr - 10:18

Merci,j'ai lu ce recit avec grand plaisir,le sourire aux lévres,tres bien clown
avatar
piratkey

Messages : 961
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 52
Localisation : lege cap-ferret

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum