Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par acrosylve le Ven 23 Aoû - 0:01

Avant de tarder et de ne plus avoir de temps pour la rédaction d’un petit récit, cette fois ci je me mets à l’écriture dans la foulée de l’action.
 Ca m’évitera d’accumuler un peu plus de retard ….

Ayant  passé une bonne partie de l’été à me faire narguer par des brocards plus malins et plus vifs que moi,  Hier j’ai retrouvé ma chère Camargue et un petit peu plus de réussite.

 Au programme nous avions une battue traditionnel le matin avec carabiniers, chiens et  piqueurs,    puis quartier libre l’après midi. Cette battue était un honneur  puisque pour  la première fois  le groupe de chasse de « La tour du valat » invitait des archers et reconnaissait ainsi que notre mode de chasse était parfaitement légitime et efficace.

  Ayant surtout fondé mes espoirs de tir pendant la battue, et sachant pertinemment que généralement les grillades de midi, le vin des sables et la canicule de 13h-17h mettent 90% des chasseurs, (dont moi), hors service, j’était loin d’imaginer que je ferai chasse  à l’heure ou sangliers et Camarguais roupillent tous deux à l’ombre des tamaris.
   
Effectivement  le matin c’est soldé par un « Fannie » complet sans l’ombre d’une bête noire, sans un seul aboiement de chien, nada … J’ai passé 3 heures à l’hombre du doyen des pins Maritime de la région que l’on surnomme «  le pin de fer », 250 ans s’il vous plait ça impose le respect. J’étais à l’un des plus beau poste de Camargue et même si toutes les flèches sont restées dans le carquois, j’ai passé un très bon moment à rêvasser plus qu’autre chose.

 La journée ne partait pas pour être une grande journée de chasse …

 Du coup l’heure de l’apéro à été avancé et j’ai vite oublié ma petite déception du matin avec l’odeur des grillades et les palabres de ces Camarguais endurcis par le soleil, le sel, les moustiques et les ronces. Les histoires de sangliers qui se font de plus en plus rares, de pèche aux thons qui eux sont de retour, de canards, de chiens … etc fusent. Deux heures de grand bonheur  quand tous se passe dans l’éthique et la convivialité comme avec cette équipe de gens du terroir passionnés par leur pays.

 Décidément tous espoirs de prélèvements devenaient de plus en plus vaporeux.
   
14 h, j’hésite entre la sieste sous les pins et … la sieste à la maison, Quand Olivier (le responsable de la TDV) me demande d’organiser au plus tôt quelques sorties dans une partie du domaine qui jouxte des cultures de riz bientôt mures.

 Le boulot reprend … What a Face  

Du coup j’abandonne l’idée de la sieste, et puisque j’ai fais le trajet autant en profiter pour commencer tout de suite le repérage nécessaire à la réussite de nos interventions.

15 h, je suis sur place et j’installe Easton bien à l’ombre dans un ancien tunnel de triage des taureaux avec une bonne gamelle de flotte. Le pauvre, ce n’est pas toujours facile la vie de chien d’archer surtout quand le patron promène.

Voila le coin que certain d’entre vous connaisse pour y avoir déjà trainé arc et bottes, c’est la zone de «grand Badon» et du  «grand clos».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je m’équipe, on ne sait jamais, en restant Leger et c’est partie pour le repérage des coulées et du trafic. La zone étant tout de même assez grande, environ 50 ha, je laisse tomber la partie constituée uniquement de joncs que je connais déjà bien, pour prospecter celle ou poussent de nombreux tamaris et quelques gros ronciers tout en longueur.

 Très vite je tombe sur les trainées de boues qu’on fait des animaux en traversant la grosses roubines qui me sépare des rizières.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 Malgré la chaleur on voit que les traces ne dates pas d’il y a plusieurs jours. C’est sur il y a des sangliers dans le coin et en plus à cette heure ci sous ce soleil de plomb, ils doivent tous roupiller profondément bien a l’ombre.
Du coup je prends le vent, et je décide d’un parcours pour allier repérage et délicates visites des remises les plus abritées du soleil et les plus fraiches que je connais.

Au bout d’une heure pendant laquelle j’ai avancé silencieusement sans voir la queue d’un sanglier, j’arrive dans une vielle roubine asséchée mais dont le fond est couvert d’une herbe bien verte qui a poussé grâce à l’ombrage des berges. Sa direction étant bien dans l’axe du vent je décide de la remonter.

Bingo ! au bout d’une cinquantaine de mètre un petit sanglier (environ 30 kg) , sort de dessous trois grosses touffes de joncs à 4 mètres de mes pieds. Même s’il ne démarre pas en trombe Je n’ai pas le temps de l’aligner.
 Alors que quelques temps auparavant je me serai empressé de lui couper la route pour le tirer comme je pouvais, je décide d’appliquer la technique que j’utilise maintenant systématiquement dans ces cas la,

 la technique du « premier qui bouge à perdu ». 

Je passe en mode «je suis un caillou» et  je ne remue même  plus un cil.

J’attends.

Au bout de trois bonnes minutes une petite bête rousse sort de la même cachette dans ma direction, puis pique un sprinte entre deux tamaris. Partis comme un slalomeur  je décoche dans le zig alors que la cible est dans le zag, loupé ! flute …

Tout de suite je me dis qu’un 30 kg avec juste une bête rousse ce n’est pas la composition normale d’une compagnie et que du coup il y a de grande chance pour que la remise ne soit pas vide.

A nouveau sans avoir bouger je reprends mon affut devant mes touffes de joncs.

J’attends toujours et dix bonnes minutes passent pendant lesquelles je ne lâche pas des yeux l’endroit d’où sont sortie les deux premiers animaux.
 C’est long,  mais je ne sais pas pourquoi, dans ces moments  la vous savez que vous avez raison.

Enfin ça bouge, j’en étais sur.

 Je vois juste la tète d’un troisième sanglier sortir du même endroit mais cette fois ci en me tournant le dos. Ce n’est pas bien gros mais le poil sur la tète est noir m’autorisant ainsi le tir. Je monte à l’encrage, fixe le derrière du crane pil poil au milieu et je recule de 30 bon cm à un endroit du corps masqué par l'extrémité des joncs.

La flèche part et à l’impacte j’entends un gros paquet d’os qui explosent.
 Le petit sanglier démarre a son tour en trombe la flèche en drapeau dans le dos mais enfoncée bien profondément. 

Alors que sa course m’a semblée très maladroite au départ, je vois le vois ensuite disparaitre a toute berzingue derrière un tamaris en direction d’un énorme roncier.

Aie aie aie !!! Je sais que la flèche n’a pas traversé, (j'avais le monobloc et non le TD WAYANA avec lequel les choses auraient étées bien autrement), donc pas de trou de sorti, donc pas de sang à suivre, je ne pourrais  compter que sur Easton.

Les choses se gâtent quand un quatrième sanglier se lève quelques mètres plus loin pour renter également dans le gros roncier. C’est la laie, un animal de 60-70 kg que j’aurais pu également tirer si je n’avais pas déjà une recherche à faire.

Au bout d’un quart d’heure comme plus rien ne bougeait et que cette fois ci la compagnie me semblait au complet, je suis allé chercher des indices sans y croire et récupérer ma première flèche.

Une heure plus tard j’avais endossé le lourd accoutrement indispensable  pour me mesurer  à l’énorme roncier  en compagnie d’Easton qui du coup reprenait du service à sa plus grande joie.
 Un gros bisou sur la truffe, quelques petits chuchotements à l’oreille et la longe en guise de protocole pour la recherche et c’estt parti pour retrouver ce sanglier en compagnie de Olivier qui entre temps m’a rejoint avec son arme et une stagiaire également chasseresse.
 C’est cool et c’est con à la foi, mais quand le gente féminin est présente les choses sont souvent encore plus sympas.

Arrivé à l’hanchus excité comme un pou par la sortie et les odeurs fraiches de sangliers, Easton prend bien la voie au début mais revient par deux fois sur la couche de la laie au lieu de rentrer dans le roncier. 
 Deux heure après le tir c’est trop peu pour que le chien travail correctement. Mais ici et par ce temps nous n’avions pas le choix, car avec la chaleur une bête morte tourne très vite.

Le troisième tour fut le bon. Cette fois ci le chien rentre dans le roncier. A quatre pattes puis littéralement allongé, je le suis comme je peux. Au bout d’une vingtaine de mètres, je l’entends grogner et secouer quelque chose. Cette fois ci c’est bon, je me dépêche de le rejoindre  pour éviter qu’il se blesse avec la lame si celle-ci est saillante.
 En arrivant sur ce petit sanglier qui aura fait une trentaine de mètres tout de même, je pousse le cri de victoire et félicite comme il se doit mon fidele compagnon sans lequel j’aurai  certainement perdu  mon animal. 

Voila, Un petit sanglier mais une bien belle aventure avec mon chien et comme on dit, a l’arc tous les gibiers sont des grands gibiers.

Un grand merci à Olivier pour son coup de main et sa sympathie.

 Voici maintenant plus de quatre ans qu’il nous soutient pour que la régulation des sangliers soit en partie confiée a des archers dans ces zones sensibles. Je crois qu’il pense définitivement qu’il n’a pas eu tort.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A venir les photos de ce qui c'est passé dans l'animal, la flèche à tout de mème sacrément travaillé : la colonne DEUX fois entaillée affraid , les deux poumons puis pas mal de travail également dans le coup car en fait la flèche c'est arrété sous la peau dans le coup ...
avatar
acrosylve

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 49
Localisation : Le sud pas loin de Massillia.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par fred le Ven 23 Aoû - 3:36

BRAVO, après une battue c'était pas gagné. Magnifique lecture du terrain, superbe tir et recherche, que du bonheur, merci pour le partage.
avatar
fred

Messages : 3427
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 49
Localisation : king of the ILF, hé hé hé

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par Suscrofa04 le Ven 23 Aoû - 5:01

cheers cheers cheers Magie du sud ...... Soleil, Apéro, Grillade !!!
avatar
Suscrofa04

Messages : 211
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 63
Localisation : Alpes... mais au Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par Fred 64 le Ven 23 Aoû - 5:43

C'est magnifique cheers cheers cheers
avatar
Fred 64

Messages : 319
Date d'inscription : 21/04/2011
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par stak le Ven 23 Aoû - 6:18

ahhh cette camargue , ça semble bien un lieu où il doit faire bon se perdre tout près des roseaux
merci a toi , on y est presque dans ton monde en te lisant
avatar
stak

Messages : 3285
Date d'inscription : 19/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par Le vieux Bill le Ven 23 Aoû - 7:17

Beau moment de chasse avec la réussite au bout.
Félicitations.
MON Wayana arrive la semaine prochaine !
avatar
Le vieux Bill

Messages : 493
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 60
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par spitz le Ven 23 Aoû - 7:46

chapeau bas !
ca , c'est de l'action de chasse.
on y était avec toi ,et après un bon moment sans chasser, ça fait monter l'envie.
après avoir gouté le soleil d'en bas, bravo pour ton courage de bouger sous la chaleur avec ton barda de recherche.
bravo à Easton également.

_________________

“L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est.”


  Hector Hugh Munro 1870

avatar
spitz
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 3492
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 57
Localisation : moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par frarc le Ven 23 Aoû - 9:15

je comprend que les conditions ont étaient dur , j' étais non loin de la tour du vallat il y a deux semaines de cela et en plus de cette chaleur écrasante , le soir il faut faire face aux moustiques !!!

bravo pour cette belle action de chasse cheers
avatar
frarc

Messages : 744
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 37
Localisation : entre beauce et perche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par caméléoliv le Ven 23 Aoû - 10:53

Le vieux Bill a écrit:Beau moment de chasse avec la réussite au bout.
Félicitations.
MON Wayana arrive la semaine prochaine !

Moi je pense que je l'ai vu ... une poignée de type "longbow" ?..........

Super récit comme à chaque fois !
avatar
caméléoliv

Messages : 460
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 36
Localisation : Loire Atlantique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par kiowa le Ven 23 Aoû - 14:18

Super récit, bravo pour cette chasse si pénible dans un si rude climat et terrain:t+: 
Finalement l'apéro te réussi:g-: 
Si tu veux éviter les ronçes, je te montrerais comment faire un carreau:o+: lol! 
avatar
kiowa
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 3179
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 53
Localisation : parfois là, parfois ailleurs.... .

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par acrosylve le Ven 23 Aoû - 14:53

Merci les amis, mais vous savez, je n'ai pas tant de mérite car dans un coin pareille, entouré de gens pareilles, vous oubliez vite les moustiques, les piquants et la chaleur.
 
 Vous choppez le virus du marais et de tous ses trésors, vous etes pationné par la chasse autenthique et vous etes capable de vous adapter à un biotope athipyque, la Camargue est un véritable paradis pour vous si vous en acceptez les règles et les contraintes. 

Bientot un autre exemple d'adaptation du chasseur à son milieu ....
avatar
acrosylve

Messages : 1551
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 49
Localisation : Le sud pas loin de Massillia.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par sierraleonn le Ven 23 Aoû - 15:37

acrosylve..tu ne serai pas de famille avec un certain Pagnol ?.super récit.

 lionel
avatar
sierraleonn

Messages : 700
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 52
Localisation : montrevault 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par wakatanka le Ven 23 Aoû - 16:48

SUPER MENTOR la saison commence plutôt bien:affraid:
avatar
wakatanka

Messages : 137
Date d'inscription : 01/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par tcab le Sam 24 Aoû - 10:03

un beau recit et surtout bien écrit!!
avatar
tcab

Messages : 40
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 50
Localisation : périgny (17)

http://www.thierrycabanac.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par arnaud 45 le Sam 24 Aoû - 11:21

Bravo ...belle histoire    
Et à la broche c'est la taille idéal , bonne appétit   .
avatar
arnaud 45

Messages : 621
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 47
Localisation : entre Loire et Canal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par ttk le Sam 24 Aoû - 14:42

Merci pour ce bon moment de partage , belle conclusion de cette journée conviviale cheers

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ttk
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2732
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par foudarme le Sam 24 Aoû - 18:01

bravo à toi !

_________________
quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console...faute de temps, je ne donne aucun conseil technique par mp, merci de BV l'accepter sans en prendre ombrage.
avatar
foudarme

Messages : 5914
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : ailleurs (depuis le 24/07/17) !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par Hector de Troie le Sam 24 Aoû - 18:04

Bravo Yann. La saison s'annonce difficile pour les sangliers de Camargue Very Happy

Hector de Troie

Messages : 3103
Date d'inscription : 13/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par wakatanka le Sam 24 Aoû - 20:36

J'ai la BROCHE si tu veux cheers
avatar
wakatanka

Messages : 137
Date d'inscription : 01/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par kibok le Mer 28 Aoû - 18:14

bravo Yann !!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


avatar
kibok
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 10690
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : TRUE-SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par Robindelarbre le Jeu 29 Aoû - 13:09

bravo pour cette chasse et ce magnifique récit:t+:
avatar
Robindelarbre

Messages : 542
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 48
Localisation : sud GIRONDE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par Manu87 le Jeu 29 Aoû - 21:02

Tes récits de chasse sont toujours un régal, merci et (encore !) bravo Yann ! cheers

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                 Survival International - Pour les Peuples indigènes : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

                                       
                                               "La tradition, ce n'est pas le passé, c'est ce qui ne passe pas."    (Dominique Venner)
avatar
Manu87
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2601
Date d'inscription : 19/12/2010
Localisation : Vive lo Limouzi libre !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par foudarme le Sam 31 Aoû - 10:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console...faute de temps, je ne donne aucun conseil technique par mp, merci de BV l'accepter sans en prendre ombrage.
avatar
foudarme

Messages : 5914
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : ailleurs (depuis le 24/07/17) !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par nikou le Mar 3 Sep - 4:19

Bravo yann  et easton cheers cheers

nikou

Messages : 639
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 44
Localisation : le cannet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Camargue, "le premier qui bouge à perdu"

Message par hitmantoto le Mar 3 Sep - 9:48

Félicitation !
avatar
hitmantoto

Messages : 1347
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 24
Localisation : breizh (22)

http://www.archersgallos.net/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum