Première saison de chasse dans l'Hérault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par sylvain le Jeu 27 Fév - 9:13

... et première saison de chasse, tout court.

Dans l'idée de partage qui règne sur ce forum, je vous livre ce récit.

Jeune archer (fev 2013), jeune chasseur (mai 2013), sans aucune culture de la chasse. Pour couronner le tout, l'ADCA 34, à laquelle j'ai rapidement adhéré, est confinée dans les belles et giboyeuses forêts du Haut-Languedoc, c'est à dire à l'autre bout du département. Donc, seul, de surcroît, sans quiconque pour me conseiller. Pourtant, mon objectif est simple : faire mariner de la viande de sanglier dans le l'huile d'olive et du romarin puis la griller avec des sarments de vignes. J'ai l'huile d'olive, le romarin et les sarments à portée de main.

J'ai eu la chance de trouver (grace à un léger coup de piston) un territoire proche de la grande ville de Montpellier (où je réside) cependant petit et pauvre en gibier. Une société de chasse anarchique (chacun pour soi), spécialisée dans le lapin, les perdrix et faisans d'élévage, dont je n'ai croisé en une saison qu'un seul membre. Les autres dianes et sociétés m'ayant poliment fermé la porte au nez, redirigé vers la société voisine, ou demandé une lettre de motivation pour l'année d'après.

J'ai négocié de modifier le planning familial pour une sortie chasse hebdomadaire, en plus de la séance quotidienne de tir dans le jardin.

(pour les nordistes, définition de BARTAS : fouilli végétal épineux impénétrable pour le commun des promeneurs).

Dimanche 6 Octobre 2013, premier jour, ouverture des vignes.
Je pars de chez moi à 4h du matin. C'est un peu tôt, certes, mais je n'arrivais plus à dormir. Une petite demi-heure plus tard, après avoir croisé les jeunes sortis des bars, j'arrive près de l'endroit repéré lors d'une promenade avec les enfants pendant laquelle nous avons découvert de belles crottes de sangliers, une souille et des ronciers énormes au pied de muriers et de vignes. Je pose mon vélo sur un poteau de signalisation. A peine l'ai-je posé qu'un GROUIK retentit à mes pieds. Damned. Il se carapate. Il était juste dans le fossé sous mon vélo, à deux mètres sous mes pieds.
Je me pose au coin d'une vigne pour attendre la lumière du jour. Les rouges-gorges sont les premiers à chanter. Une journée superbe s'annonce. Je commence ma promenade par un petit bartas de kermes sur une colline. Pendant quelques heures, j'avance de 500m, à petits pas entrecoupés de pauses/affûts, en écoutant la chorale des fusils qui, jour d'ouverture oblige, crachent au moindre mouvement. Soudain un lièvre sur le chemin en dessous de moi. Je le regarde, médusé. Il est trop loin, environ 40m. Il a l'air d'avoir le feu au c... Rien de mieux ce matin. Alors je rebrousse chemin. En passant au sommet de la colline, un buisson se met à bouger. Je ne vois pas l'animal. A mes pieds, une crotte intacte et bien luisante de sanglier.

Pendant le mois d'octobre je reverrai le lièvre une fois mais je me rends bien compte qu'il me manque de la réactivité.

Au mois de novembre, je recroise le lièvre. Le lève une première fois, surpris. Je suis ses traces. Le lève une seconde fois et le course dans les vignes. Moment mémorable (pour le bêtisier de la chasse, bien entendu). Au cours de ce même mois, je passe une nuit en hamac dans la pinède qui surplombe la rivière. Des grognements, des souffles. Pas beaucoup de sommeil. Je découvre un endroit vraiment préservé car inaccessible aux promeneurs (gros bartas, les jambes éraflées jusqu'au sang). J'y dérange un solitaire. Il me contourne par la droite et s'arrête à 10m. Il est invisible dans ces p.... de buissons. Je bouge, il démarre et adios amigos. Je découvre dans cet endroit mes première crottes de chevreuil.

Au mois de décembre, je dérange un sanglier dans le plus gros bartas jamais traversé par mes jambes qui pourront servir pour la couverture des rivières pourpres. Avec beaucoup de mal, j'avance d'environ 1 mètre par minute. Les chênes kermes, très denses, sont bien plus hauts que moi. Le sanglier, lui, avance de proche en proche. Je sens son odeur. Des crottes fraîches, bien sûr. Pendant 20m, cette énorme course poursuite façon escargot. Parce que je ne vous ai pas dit, mais en plus de la densité végétal, ça grimpe grave. Arrivé en haut du plateau, bien évidemment couvert de bartas, je vise un petit surplomb pierreux et m'y cale. Je vois un buisson bouger doucement à 10m de moi. Pendant trois quarts d'heure je le vois bouger. Il bouffe tranquillement. Je suis à bon vent, mais il sait que je suis là. Quelques GROUIK discrets. J'attends qu'il passe dans une petite trouée. Il y passe enfin. (gros mot de votre choix) ! il est passé SOUS la trouée. Je dois me retaper la descente dans le bartas. Je suis mort.
Un soir de décembre, après une après midi de chasse infructueuse, je monte dans un gros pin d'Alep dont les branches semblent avoir été conçues comme une échelle. A environ 5 m, un quidam a installé une planche large comme mes fesses (qui ne le sont pas, larges). Je m'y pose. Vers 20h, j'entends le chant d'un hibou en vol.

(un mois de pose pour cause de travaux)

Au mois de janvier, j'ai dérangé une compagnie dans un petit bosquet de chênes verts. Mais j'ai surtout dérangé un couple de hiboux grands-ducs qui se sont envolés à 5m au dessus de ma tête. Vision magnifique. Je m'étais justement maté le film de la salsepareille "Les ailes du sphinx" à noël. Ils se posent sur l'autre versant du vallon, sur un pin d'Alep. Je les détaille aux jumelles. Peu après, j'apprends qu'un gypaète est abattu dans les pyrénées et qu'une fédé procédait à la destruction de rapaces. Cela me fait réflèchir sur le sens de l'acte de chasse dans la tête de certains.

Samedi 22 février 2014
Mon dernier jour de chasse. J'arrive à la tombée du jour, il ne me reste que peu de temps. Je me poste sur la plateforme du pin d'Alep "échelle". Le temps passe. La nuit est là. Rien. J'enfile mon sac de couchage à cinq mètres de hauteur sur une plate-forme large de quarante centimètres. Une performance. Je suis assis sur la planche. J'attends. Mais quoi ? Au bout de deux ou trois heures, j'entends des GROUIK-GROUIK bien bruyants, des PLOUFS. J'avais oublié de préciser que cet affût était à 20m d'une souille. Les bruits se font plus forts. (encore un gros mot de votre choix) ! ils passent au pied de mon pin. Que fais-je ? J'allume la frontale ou non ? Je décide que non et vois passer des ombres, des sangliers fantômes. Plus tard dans la nuit, une chauve souris, silencieusement, me passe à un mètre. Le matin, en rentrant sur Montpellier, un jeune chien errant me suis pendant deux kilomètres et puis va rejoindre la station de Tram. Un présage ?

Fin de ma première saison de chasse.

Qu'ai-je appris ?
1. Le sanglier ici est nocturne et invisible le jour (on dirait qu'il court entouré d'un buisson).
2. Que de chasser seul et sans chien demande de sacrées qualités qu'il va me falloir développer pendant n années.
3. Que ça fait mal aux fesses de rester assis toute une nuit sur une planche.
4. Que l'huile d'olive et le romarin font une bonne sauce pour la salade.

Sylvain


Dernière édition par arcfleche21 le Ven 28 Fév - 21:38, édité 1 fois

sylvain

Messages : 156
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Montpellier (34-Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par grégonimo le Jeu 27 Fév - 9:32

Superbe saison! Tu as bien de la chance...

La salade c'est bon! Moi je rajoute du vinaigre balsamique et une pointe de moutarde... lol

Bonne continuation...
avatar
grégonimo

Messages : 1790
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 36
Localisation : Proche de Libourne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par sylvain le Jeu 27 Fév - 19:40

grégonimo a écrit:La salade c'est bon!
Et ça tombe bien, ici, c'est la saison des salades de campagne !

sylvain

Messages : 156
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Montpellier (34-Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par PROVTERD'ARC le Jeu 27 Fév - 21:00

 merci pour le récit, j'adore.
avatar
PROVTERD'ARC

Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2014

http://provenceterrtoiredarchers.simplesite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par Michel_Savoie le Jeu 27 Fév - 21:28

Superbe récit j 'ai bien rigolé merci

Tu es sur le bon chemin, persévère, pourtant chasseur disons aguerris à la carabine, le première année j 'ai pas tiré une flèche, la deuxième je commençais a comprendre mais j ai tout raté trop d'émotion, et cette année un chevreuil

et surtout rappelle toi les gars de camargue quand tu sais que les sangliers sont là 

Le premier qui bouge a perdu... Smile  
avatar
Michel_Savoie
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 410
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 63
Localisation : savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par erwann22 le Jeu 27 Fév - 21:46

T'as pas fini!!!!!!!!!

erwann22

Messages : 1453
Date d'inscription : 11/03/2012
Localisation : côtes d'armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par acrosylve le Ven 28 Fév - 0:33

Bonsoir Arcflèche 21,

toutes mes félicitations pour ce compte rendu de saison rempli d'humour et de vérités ( bartas, sangliers buissons, huile d'olive ...), j'ai vraiment adoré.

Domage que ce récit arrive si tard, (pour cause c'est un recit de fin de saison ), car je t'aurais bien volontier proposé de nous rejoindre demain dans les marais pour notre dernier sortie de l'année, tu es à une heure de route de route.

Ce n'est que partie remise et si l'an prochain tu as une permission pour venir un peu patauger dans le 13, ce sera volontier que nous t'aceuillerons parmis nous pour que tu puisse enfin voir la couleur qu'ont les poils d'un sanglier et trouver un suport un peu plus consistant à ton huile d'olive.

Amicalement " les Archers de Camargues"  
avatar
acrosylve

Messages : 1564
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 49
Localisation : Le sud pas loin de Massillia.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par kiowa le Ven 28 Fév - 6:23

excellent ton récit   . Helas cela sent la fin de saison en effet.... .
Bravo a toi pour cette saison bien remplie d'émotion...... . Que de souvenirs en attendant la saison prochaine 
avatar
kiowa
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 3179
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 53
Localisation : parfois là, parfois ailleurs.... .

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par Manu87 le Ven 28 Fév - 10:28

Bravo, tu as les deux qualités requises pour mener une carrière de chasseur à l'arc heureux : l'humilité et et l'humour !

Merci d'égayer le café du matin !     

_________________
ACA 87 : Les Chasseurs à l'Arc de la Hte-Vienne : clic                 Survival International - Pour les Peuples indigènes : clic

                                       
                                               "La tradition, ce n'est pas le passé, c'est ce qui ne passe pas."    (Dominique Venner)
avatar
Manu87
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2626
Date d'inscription : 19/12/2010
Localisation : Vive lo Limouzi libre !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par sylvain le Ven 28 Fév - 10:34

Merci à tous pour vos messages sympathiques.

acrosylve a écrit:Ce n'est que partie remise et si l'an prochain tu as une permission pour venir un peu patauger dans le 13

Permission accordée. Ce sera avec un immense plaisir !

Kiowa a écrit:Que de souvenirs en attendant la saison prochaine
C'est sûr, mais je vais continuer les affûts, sans arc, jusqu'à la saison prochaine. J'espère d'autres belles découvertes ...

sylvain

Messages : 156
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Montpellier (34-Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par Michel_Savoie le Ven 28 Fév - 10:41

Et maintenant c'est pas finis, en fait cela commence vu que tu as compris un peu le comportement de tes copains les sangliers, c'est le moment d'aller travailler un peu, nettoyer des couloirs de tir, dans les bartas, des fenêtres ou tu les vois passer et ou passe une flèche, plus c'est fait tôt en saison, plus ils s'habitue, plus t'es en confiance l 'année prochaine

Bon courage
avatar
Michel_Savoie
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 410
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 63
Localisation : savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par ccdesmers le Ven 28 Fév - 14:46

Merci pour ce partage... je suis dans le meme cas que toi, premier permis, jfo dans l annee ... bref, tout jeune chasseur, je parviendrais quand meme a prelever 2 renards... mais tout comme toi les sangliers sont nocturnes

ccdesmers

Messages : 124
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 39
Localisation : 83 Var La Seyne Sur Mer

http://www.fcsmpassion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par jf88 le Ven 28 Fév - 17:39

merci pour ton récit génial
courage pour la suite
une remarque, tu écrit: Au mois de janvier, j'ai dérangé une harde dans un petit bosquet de chênes verts.

si tu pense que c'était des sangliers,c'est une "compagnie"
a+
jf
avatar
jf88
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 333
Date d'inscription : 13/07/2011
Localisation : Gérardmer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par sylvain le Ven 28 Fév - 21:37

Michel_Savoie a écrit:c'est le moment d'aller travailler un peu, nettoyer des couloirs de tir, dans les bartas, des fenêtres ou tu les vois passer et ou passe une flèche, plus c'est fait tôt en saison, plus ils s'habitue, plus t'es en confiance l 'année prochaine
A mon sécateur, scie d'élagage et machette. Le printemps, le chasseur jardine !

ccdesmers a écrit:je parviendrais quand meme a prelever 2 renards...
Tu me nargues là, tu me nargues. Fais gaffe, je ne suis pas si loin  Laughing 

jf88 a écrit:Au mois de janvier, j'ai dérangé une harde dans un petit bosquet de chênes verts. Si tu penses que c'était des sangliers,c'est une "compagnie"
Je suis sûr que c'étaient des sangliers vu les tas de crottes de différentes tailles, bien fraîches. Alors je note et je rectifie dans le récit !

sylvain

Messages : 156
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Montpellier (34-Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par nounours84 le Sam 1 Mar - 5:04

Salut Sylvain ! J'ai été envoûté par tes commentaires. Tu m'as fait voyager le temps de la lecture.
L'Hérault n'est pas très éloigné des Bouches-du-Rhône, il est possible que tu me vois un jour t'accompagner lors d'une de tes escapades nocturnes
avatar
nounours84
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 198
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 50
Localisation : Peypin, Provence (13)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par sylvain le Sam 1 Mar - 8:15

nounours84 a écrit:L'Hérault n'est pas très éloigné des Bouches-du-Rhône, il est possible que tu me vois un jour t'accompagner lors d'une de tes escapades nocturnes

Avec plaisir ! Mais alors, va falloir rajouter une rallonge sur la plate-forme  Very Happy  !

sylvain

Messages : 156
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Montpellier (34-Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par noumea1 le Sam 1 Mar - 17:35

Salut arcflêche21 super récit , moi aussi c’est ma première année , je suis sorti en moyenne 4 fois par semaine depuis le moi de juin , donc si tu regarde le nombre de fois ta compris.
J’ai prélevé 2 chevreuils et maintenant je me demande si je suis pas tombé sur des suicidaires ou alors j’ai eu de la chance.
Le reste du temps ma  paru impossible de prélever un chevreuil  avec un arc.
Alors j’imagine avec les cochons, le peut d’expérience que j’ai eu avec eux tu les entend et tu les vois jamais , le seul que j’ai vu c’est lorsque que j’ai fait une approche en descendant du treestand sous une pluie battante dans les bois de Bardos , je l’ai eu à 5 m et j’ai attendu le moment favorable pour qu’il sorte du buis , il est sorti à une vitesse que j’ai même pas eu le temps de réaliser qu’il m’avait venté. Je me suis refais le film dans ma tête tellement j’étais émotionner mais je me dis qu’un jour je tomberais sur un suicidaire.
A+ et bon courage.
avatar
noumea1

Messages : 101
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 41
Localisation : DAX

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par nounours84 le Dim 2 Mar - 7:10

arcfleche21 a écrit:
nounours84 a écrit:L'Hérault n'est pas très éloigné des Bouches-du-Rhône, il est possible que tu me vois un jour t'accompagner lors d'une de tes escapades nocturnes

Avec plaisir ! Mais alors, va falloir rajouter une rallonge sur la plate-forme  Very Happy  !
 Et des renforts !
avatar
nounours84
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 198
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 50
Localisation : Peypin, Provence (13)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Première saison de chasse dans l'Hérault

Message par sylvain le Dim 2 Mar - 9:00

noumea1 a écrit:mais je me dis qu’un jour je tomberais sur un suicidaire.

Ah mais alors, comment peut-on déprimer un sanglier au point de lui faire perdre le goût de la vie  tongue  ? Un sujet à méditer ...

Bravo noumea1 pour tes chevreuils ! Ici, on m'a fait comprendre que je ne verrai pas la couleur des bracelets  Crying or Very sad .

sylvain

Messages : 156
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Montpellier (34-Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum