un pécari comme cadeau d'anniversaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par Xav guyane le Ven 27 Fév - 21:57

Après bientôt un an, Je reviens sur ma première chasse à l'arc !

Christophe un ami de l'université m'a rejoins en Guyane pour mes quarante ans nous avons décider de partir deux fois cinq jours avec ewal mon ami amérindien et partenaire de chasse depuis 20 ans.
J'ai acheté un arc Predator 58lbs dans les mains de Didier "un guerrier de la forêt" qui pratique la chasse à l'arc depuis plusieurs année.
Je me suis entraîné sans vraiment être conseillé mais avec beaucoup d'enthousiasme sur mon terrain de deux hectares.
Le jour j-2 séance de tir et réglage de l'arc avec Christophe qui chasse à l'arc depuis plus de dix ans et connais déjà la Guyane.
On met une mousse de cinquante par trente à 20 mètres et c'est la cata, sur trois volée de trois flèches, tout passe à côté, Chris me conseille et finalement la dernière volée est correcte. Je lui dit, "c'est bon, le moment venu je ferai ce qu'il faut"
Le lendemain nous voilà partis pour dix heures de voiture et de barque pour rejoindre un coin de forêt que j'adore, une montagne parsemée d'énormes roches ou les pécaris à collier aiment se réfugier.
On monte le campement un peu cassé, un bon repas et tout le monde dans les hamacs.
Le matin, c'est toujours un plaisir indescriptible, 05h30 il fait frais dans le hamac, on écoute la forêt qui se réveille, à gauche on entends les marailles (faisan local) qui crient et secouent leurs ailes dans un bruit caractéristique, de l'autre côté de la crique, le cri que nous attendions avec Ewal le sifflement rauque d'un singe atele qui appelle ses congénères. Depuis plusieurs année je lui est fait la démonstration que les singes faisaient tomber les fruits ou graines et qu'à coup sur pécaris ou cariacous seraient dessous pour les manger (D'où la nécessité de ne pas tuer les singes) On discute à voix feutrer pour se dispatcher les coins de chasse, ewal traversera la rivière car il chasse au fusil pour rejoindre les singes atele et Christophe descendra le fleuve où le vent est presque toujours favorable et où je suis sur qu'il ne se perdra pas car une grande crique passe derrière les montagnes et se jette dans la rivière deux kms plus bas. Ewal est inquiet mais Chris maîtrise parfaitement son GPS et nous nous donnons rendez-vous à 15h pour pouvoir entamer des recherches de jour s'il y'a le moindre problème.
Moi je pars dans les montagnes que je connais par cœur. j'ai enregistré sur mon GPS, toutes les souilles et trous à pécaris du coin. Ewal en partant me demande "Xavier, tu es sur de vouloir chasser avec l'arc ?" Je lui réponds par un sourire car aujourd'hui j'ai quarante ans et il sait que je tiendrais ma parole.
J'ai visualisé sur le GPS à 350 m une souille de pécaris marquée un mois avant, qui été bien remuée. Je pointe ma boussole au nord ouest et c'est parti. je dois mettre le frein à main car au fusil je marche très vite arme à la main (vernetcaron sagittaire calibre 12).J'arrache deux feuilles que je froisse dans ma main et frotte doucement sur mon corps et mon visage, c'est ma manière de retirer les influx néfastes de la ville.
Je m'engage doucement, marcher avec cet arc en forêt n'est pas évident, je m'accroche dans les parties sales. Un flot d'images traverse mon esprit, les récits de mon papi amérindien qui me racontais ces épopées de chasse à l'arc au temps où les fusils n'avait pas fait leurs apparitions dans son village me reviennent.
Boum, un coup de fusil, Ewal a fait chasse.
Je suis à cent mètres de la souille, j'observe, je dois traverser un petit marécage clairsemé j'avance pas a pas; quand je vois une paire d'yeux qui m'observe au loin.
Trente mètres à tout cassé, c'est un pécari à collier de bonne taille, la première fois qu'il voit la tenue deer Hunter apparemment car il reste là sans bouger.
Je les connais bien ces petits cochons, vif comme l'éclair il ne me laissera pas avancer un pas de plus et à coup sur d'autre sont la mais je ne les vois pas.
Je décide de mettre ma go pro sur le front car depuis que j'ai annoncé que j'allais chasser a l'arc, bon nombre de chasseurs au fusil de ma région m'attendent au détour, ça chambre dur en Guyane.
Je reprend mon arc et visualise le pécari, il est de côté et aucun obstacle ne nous sépare, beaucoup d'émotions contenu dans cette flèche qui est déjà encochée
Le regard de mes frères de chasse, J'arme mon arc, allonge maximum, je vise au dessus du pécari qui pivote.Mon Predator, c'est la puissance à l'état pur, la flèche part et touche le pécari au niveau des reins cassant en partie la colonne vertébrale, il part en claquant des dents, je vois clairement l'empennage blanc de ma flèche partir sur la droite. D'autres pécaris se dévoilent et poussent leurs cris étouffés tchouff tchouff.
Je vérifie que la go pro filme on sais jamais.
Je remet une flèche et je progresse doucement, traversant une petite crique qui borde le marécage, lorsque je monte un claquement de dents m'indique la direction
A prendre, j'avance, je constate que le vent a tourné et que les autres pécaris sont partis vers la montagne au gros rocher.
Sous une feuille de palmier, j'aperçois à douze mètres le pécari qui me montre son flan, défaut de l'épaule dégagé.
J'arme mon arc en mode killer car je dois achever cet animal, avant qu'il ne parte dans le marécage, ici on ne peut pas amener de chien de sang.
La flèche est belle, casse la pâte avant et perfore la cage thoracique.
Le pécari veut repartir mais c'est fini, les membres ne répondent plus. J'approche doucement, seul la tête bouge, je décide alors de tirer une bilame dans la tempe pour l'achever car aussi loin en forêt on ne prends pas le risque de se faire ouvrir l'avant bras en le servant au couteau.
Je suis espanter, heureux et fier comme un gosse de douze ans, je revie ...
La chasse au fusil ne m'apportais plus rien, ça tournais presque au massacre.
Maintenant je remets les compteurs à zéro et je reprends de nouvelles aventures en Guyane.
Je reste un moment immobile à scruter les environs car plusieurs fois j'ai surpris des pécaris qui revenaient sur leurs pas. Mais rien, alors je retire mes flèches de l'animal et remercie la forêt de cette offrande.
Euphorique, je glisse le cochon dans mon sac en pensant à la règle stupide que l'on a mis en place avec les copains depuis un an : Celui qui revient bredouille c'est lui qui sert l'apéro, fait la bouffe du soir et le café le matin au campement.
Et sourire au lèvres en pensant à la tête de Christophe, je pars avec mon cochon sur le dos. Il pèse et sent fort le bougre, trois cent cinquante mètres, pour une fois c'est pas trop loin.
J'arrive au campement en poussant notre cri de guerre, Ewal est là, surpris de me voir revenir si tôt. Il m'aide à me défaire de mon sac, je n'ai pas besoin de lui dire ce que j'ai tué, il a senti l'odeur du pâkira.
Je vois un beau cariacou suspendu à côté du campement, le coup des singes ateles a encore fonctionné, on se félicite.
Ewal entre son doigt dans chaque perforation pour mesurer la profondeur et l'impact de chaque flèches. Il est impressionné et reste pantois devant l'animal.
Il est 9h00, je lui dis que l'on attends Christophe pour faire une photo avant de nettoyer les gibiers. Il est d'accord, mais veux partir en direction de Chris pour s'assurer qu'il va bien retrouver le campement. je lui dis d'accord mais pas avant midi.
On finalise le campement, on coupe du bois car il faudra un feu important pour échauder le pâkira. On retend les bâches et je pars me baigner (ça c'est mon petit plaisir) une bière gelée pour me désaltérée.
L'eau est fraîche, j'admire le panorama et me dit que c'est un sacre cadeau d'anniversaire ce pâkira.
Je lave ensuite ma tenue deer Hunter dans la crique lorsque j'entends Christophe arriver, il ne m'a pas vu.
Je l'entends dire "c'est Xavier qui fait l'apéro ce soir! " En pensant qu'Ewal a tiré le cariacou et le pakira mais Ewal lui dit : "non, le pâkira c'est pas moi"
La, il remarque les perforations sur le cochon et je surgit de la crique, lui aussi à tirer un superbe pakira qu'il a dépose à côté du mien.
On s'embrasse en criant de joie, c'est un moment simplement parfait.

Vous pouvez retrouver la video sur utube "chasse à l'approche pécari à collier guyane 2014"

Xavier

Xav guyane

Messages : 7
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par Bibique le Ven 27 Fév - 22:34

belle video jolie cadeau d anniversaire

Bibique

Messages : 106
Date d'inscription : 03/01/2014
Localisation : st mamet

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par sylvain le Ven 27 Fév - 23:24

Ca a l'air facile la chasse à l'arc Very Happy .

Merci pour le récit. Ca fait rêver ...

sylvain

Messages : 156
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Montpellier (34-Hérault)

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par zazarc le Sam 28 Fév - 4:36

Cooooool ! 
avatar
zazarc

Messages : 1869
Date d'inscription : 25/09/2012
Age : 37
Localisation : chez les celtes

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par jeannotgump le Sam 28 Fév - 7:36

Félicitations , super récit Que de souvenirs. Merci Xav et bon anniversaire. Je salue ton exploit.

Amitiés à Didier de Jeannot 1996/1999 à KOUROU ? A-t-il toujours ses carbets sur la Balata . Où s'est déroulée ta chasse ?
avatar
jeannotgump

Messages : 201
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 57
Localisation : Dans les Alpilles, aux portes de la Camargue

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par Xav guyane le Sam 28 Fév - 13:10

salut,

La chasse s'est déroulé trés haut sur le fleuve iracoubo.

je refais trois sessions de plusieurs jours pour le mois de mars dans le meme coin, damien postera un nouveau récit de ses exploits Wink

Xav guyane

Messages : 7
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par jeannotgump le Sam 28 Fév - 14:04

Crique eau blanche ? roches plates ? Saut grand franconie ? Ce qui est bien a Iracoubo, c'est qu'on peut faire le plein de glace au dégrad. A moins que pour gagner du temps tu as mis à l'eau au niveau de la tribu amérindienne ?
avatar
jeannotgump

Messages : 201
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 57
Localisation : Dans les Alpilles, aux portes de la Camargue

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par oldpaddle le Sam 28 Fév - 17:05

ouah! je vais aller au Surinam en mai. C'est tentant d'apporter un arc dans les valises!!

oldpaddle

Messages : 30
Date d'inscription : 11/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par jeannotgump le Sam 28 Fév - 19:58

oldpaddle a écrit:ouah! je vais aller au Surinam en mai. C'est tentant d'apporter un arc dans les valises!!

Qu'elle est la législation sur la chasse ? Si c'est comme en Guyane c'est bon. A mon époque (1996/1999), pas besoin de permis, pas de périodes d'ouvertures et de fermetures, de jour comme de nuit) C'est très regrettable car le gibier n'a aucun temps de repos et subi une très grosse pression, il faut aller de plus en plus profond dans la forêt. 
J'ai eu chassé avec des amis non chasseurs qui avaient un fusil en main et qui tiraient sur tout ce qui bougeait (petits singes, perroquets, toucans(j'en passe et des meilleurs comme on dit). Que de disputes au carbet (le rhum aidant). Tout le monde voulait tirer (car je ne dis pas chasser) un maïpouri (tapir). Cet animal n'est pas protégé mais il est menacé lorsqu'on sait qu'une femelle ne met au monde qu'un petit tous les deux ans.
J'arrête, je vais prendre mes gouttes.....
Mais une chasse à l'arc en forêt amazonienne c'est tellement grisant. Prend ton arc et si tu ne peux pas chasser au Surinam, passe le Maroni et va en Guyane.
avatar
jeannotgump

Messages : 201
Date d'inscription : 16/07/2014
Age : 57
Localisation : Dans les Alpilles, aux portes de la Camargue

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par Xav guyane le Lun 2 Mar - 0:51

je reviens du suriname où j'ai put chasser à l'arc car inviter par une famille d'amérindien du village galibi. mais je ne connais pas les regles la-bas.
je pense qu'il n'y a pas de permis et que tu trouveras facilement des compagnons de chasse sur place. sinon tu viens en guyane  Very Happy Very Happy

Xav guyane

Messages : 7
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: un pécari comme cadeau d'anniversaire

Message par Xav guyane le Lun 2 Mar - 0:54

jeannotgump a écrit:Crique eau blanche ? roches plates ? Saut grand franconie ? Ce qui est bien a Iracoubo, c'est qu'on peut faire le plein de glace au dégrad. A moins que pour gagner du temps tu as mis à l'eau au niveau de la tribu amérindienne ?
grosse roche en partant du village bellevue 

Xav guyane

Messages : 7
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum