l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par acrosylve le Sam 21 Jan - 22:23

Voilà un petit moment que je suis  feignant en écriture mais pour ce coup-ci j’ai décidé de me secouer un peu, car un moment de chasse pareil ne m’arrivera probablement pas de sitôt.

Ce petit récit je le dédicace à trois grands amis, Marco qui gère la chasse en Camargue avec moi et qui m’a laissé la place pour cette action, manu dont les histoires de doublé, triplé, quadruplé même m’ont inspiré ce soir-là et Pascal pour la petit voie dans ma tête qui me disait «  30 kg c’est mieux que 80 kg »

Feignant également des clichés ces temps-ci  j’ai repris quelques photos ne m’appartenant pas mais toutes ont étés prises sur ce territoire de Camargue ou nous avons pour mission de réguler les sangliers. Merci à leur auteur.

Voila l’histoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’après-midi du jeudi 29 décembre dernier devait être entièrement dédiée au montage de flèches pour le Boréal suivant un nouveau set up, mais je n’ai pas résisté longtemps à l’invitation de mon ami Marco pour aller faire un tour à la chasse le soir même . Il faut dire que la moisson de l’immense Roselière de 40 ha qui sert de refuge aux sangliers à commencer. Privé de cet abri nous espérons avoir enfin des contacts exploitables car depuis le début de la saison nous n’avons pas réussi à lâcher le moindre tir sur ce territoire.

Le temps de monter, tester et affuter quatre flèches, me voilà partis pour retrouver Marco sur la passerelle qui mène à la petite plateforme d’observation aménagée pour les visiteurs au milieu de la grande roselière.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alors que nous sommes en train de regarder la moissonneuse grignoter cette mer de roseaux,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

des formes noires à la lisière de la partie moissonnée attirent mon attention.

Cool, enfin des sangliers sur pieds bien avant le crépuscule. 5 à 6 jolis bêtes noires, dont un très gros ragot, le gros gris comme on le nomme en référence à la couleur de sa toison et qui dépasse largement  le quintal, sont en train de casser la croute paisiblement sans trop se soucier de la machine qui avance dans leur direction.

Cette photo à été prise par ma fille l'an dernier. Je cherchais depuis longtemps l'occasion de la placer pour illustrer la magie de la Camargue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mes yeux comme ceux de Marco restent incrustés dans nos jumelles le temps que les sangliers glissent et disparaissent dans la partie non coupée de roseaux.
Immédiatement le plan d’action de ce soir est élaboré.

 On se fait quelques politesses pour savoir lequel des deux va tenter d’approcher les animaux mais les petites bottes, la fin d’une grosse crève et surtout le bon cœur de mon compagnon me donne la priorité.
Sitôt dis, sitôt c’est parti, et quelques minutes plus tard je suis à l’endroit même ou les sangliers cassaient tranquillement la croute tandis que Marco reste à l’affut devant la passerelle et les grosses remises qui la jouxtent.
Les oreilles tendues comme des échos sondeurs je cherche à localiser les animaux qui n’ont pas dû s’enfoncer bien profondément dans la mer de roseaux. Dans le marais on chasse souvent plus à l’ouïe qu’a la vue.

Au bout de quelques minutes je perçois enfin le petit bruit de casse-noisettes que font les rhizomes des roseaux dont ils se nourrissent qui craquent sous leurs dents.
Ils sont là à une cinquantaine de mètres et grâce au bruit de fond de la moissonneuse je parviens assez rapidement au contact.
Ça grogne et ça grignote, ça se chamaille et ça patauge pas très loin mais pour l’instant je n’ai pas de visuel sur les animaux, les roseaux sont beaucoup trop denses.


La tension monte. Je guette la moindre touffe de poil qui pourrait apparaitre dans les rares trouées que j’ai.

Voici à quoi ressemble le milieu. Pas évident de trouver la bonne fenêtre de tir exempte de roseaux, généralement on tire à moins de 8-10 mètres :

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 J’ai bien envie de gagner encore quelques mètres mais la machine qui à terminer son labeur journalier c’est tue. Au moindre mouvement le crissement des roseaux sur moi menacent de trahir ma présence.

 L’envie de m’approcher grandie avec le temps qui s’égrène avant la nuit. Et pour ne pas arranger les choses, les animaux s’éloignent de moi doucement.
C’est la poisse…

Soudain dame nature décide de me donner un petit coup de pouce.
 Au loin j’entends le premier vol de grues qui comme chaque soir transitent entre les remises et les zones de gagnage. A chaque passage c’est la cacophonie au-dessus du marais. Il ne me reste plus qu’a caler mes déplacements sur ces véritables orchestres symphoniques aériens que je béni.
La ruse marche au poil et quelques vols de grues plus tard j’ai le deuxième contact. De plus, bonne aubaine, les roseaux autour de moi ont été en partie mangés par les vaches qui ont séjourné ici durant l’été et de ce fait, sont suffisamment éparses pour espérer la fenêtre de tir tant recherchée.

Je me tiens prêt, ce coup-ci les choses ont l’air de bien se présenter, le plus dur c’est de vaincre l’envie de m’approcher un peu plus.
Ca y est la première touffe de poil apparait à une douzaine de mètres mais Il y a encore trop de roseaux pour décocher. Un deuxième  animal fait son apparition. Cool, je risque d’avoir du choix, surtout que ça patauge également à peine plus loin.
Mon regard fait la navette entre les deux sangliers visibles. C’est plus gros que des bêtes rousses mais c’est loin d’avoir la taille du killer de mes rêves.

Voici le killer de mes rêves. Plus de 150 kg c'est sur mais sa méfiance va de paire avec sa taille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
 
Le premier s’est engagé dans une coulée qu’il traverse en travers. La tète passe puis disparait de l’autre côté du chenal dégagé qui va guider ma flèche. Le sanglier doit faire dans les 35 kg. J’hésite un instant en pensant au gros gris qui ne doit pas être loin mais la petite voie de  Pascal du Ventoux me répète : « 30 kg c’est mieux que 80 kg » et comme à l’arc tous gibier est un grand gibier…décoche, ploc,  couinement, démarrage en trombe sur 10 -15 m et dans la foulée, soupirs qui indiquent les derniers instants de vie de mon sanglier.

Yes !!!, les choses se présentent bien.

Immobile je laisse tomber la pression tout en patientant devant l’encoche lumineuse de la flèche qui a entièrement traversé l’animal.  Cette petite lumière plantée à l’Anschluss me fait maintenant penser à O’manu et toutes ses histoires de brochette de bébêtes qui poussées par la curiosité ou l’insouciance, reviennent sur le lieu des tirs précédent comme pour voir ce, (ces), petits points lumineux intrigants,  allant même jusqu’à renifler les tubes.


Et si ça marchait pour moi ce soir?

Complètement sur que le premier sanglier était occis non loin écartant ainsi tout problème de mélange de sang en cas de recherche du suivant, je repasse en mode chasse sans bouger d’un chouia.

Je n’ai pas à attendre bien longtemps.

Quelques minutes plus tard les roseaux frémissent sur ma droite et une deuxième touffe de poil se présente timidement. Le frère jumeaux du premier sgl avance en direction du premier tir et me présente lui aussi un flanc bien dégagé.
Décoche, pas de ploc, pas de couinement mais même démarrage en trombe sur 20 m et un deuxième spot rose qui illumine à son tour la roselière à 3 mètres du premier.

Ça commence à ressembler à Noël….

J’entends nettement  quelque chose remuer à l’endroit où la bête a terminé sa course mais ce coup-ci, pas de râle.
Le bruit se déplace de droite à gauche, puis s’arrête, puis repars …. Difficile de faire un pronostic et je commence à douter de l’atteinte.
Les roseaux continuent à bouger et l'animal semble carrément revenir sur ses pas. Je remonte à l’encrage tout en suivant du regard le sillon de roseaux qui avance dans ma direction. Mauvaise pioche pour lui, à 5 ou 6 m le sillon finit par s’ouvrir sur mon sanglier qui pile en me voyant. Même taille, dans ma tête, c’est lui sans aucun doute
Troisième décoche, « Craaac … » bruit d’os qui explosent, couinement, démarrage mais cette fois ci la nocturnal part comme une folle au milieu des roseaux.
Je la suis des yeux et, soulagement, 20 m plus loin, je vois très nettement le petit point lumineux tressauter sur place dans un bruit de gargouillis tout aussi significatif du devenir de ma proie que pour le premier sanglier.

Ouf … J’ai sauvé la mise et achevé ma deuxième bête.

Cette fois ci en mode off chasse, j’attends patiemment que la roselière retrouve un calme que je pensais définitif.
Deux prises c’était déjà inespéré, et il me reste tout de même à examiner ma deuxième flèche.

Le temps d’attente règlementaire arrivait enfin à sa fin et je vagabondais déjà dans ma tête sur le petit nuage du chasseur heureux, lorsqu’à nouveaux les roseaux se mettent a bouger 20 m devant moi à l’endroit même ou le numéro deux semblait avoir stoppé sa course.

Et si ….. le troisième n’était pas le deuxième ????? vous me suivez ?????

Ca bouge encore, puis ça gargouille, puis ça souffle péniblement. J’attends un peu. Les bruits recommencent à la même place signe que mon « vrais » deuxième est bel et bien là à l’agonie.
 Je m’avance  et un coup de dague abrège au plus vite ses souffrances.


  La, … comment dire … le petit nuage c’est peu dire pour décrire l’émotion qui m’a envahie.
 Visiblement Saint Hubert vient de me faire un sacré beau cadeau de Noël. En 15 mn tout au plus, trois flèches et trois sangliers abattus dans un périmètre de 20 m. C'est une première pour moi.

Quelques minutes après je récupérais le  premier mais ayant un peu de mal à revoir de nouveaux la dernière encoche lumineuse je décide d’aller retrouver Marco pour voir ce qui s’est passé de son côté et partager la recherche de ma dernière bête.
La fête à bien failli être à son comble lorsque mon ami m’a annoncé qu’il avait décoché sur un gros pépère qui est passé à  son poste.
Malheureusement pour lui ce sanglier certainement plus aguerrie que mes petits 35 kg c’est bien plus méfié et la flèche a manqué son but.

La suite de l’histoire je vous laisse l’imaginer. Après un petit coup de fil au garde ravi, nous n’avons pas cherché longtemps le manquant à l’appel :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 et la petite séance de débardage nous a rappelé une fois de plus que 35 kg quelque part, c’est mieux que 80.


 
Enfin ce soir la donne était un peu faussée ….  Encore merci mon Marco.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Voilà l’histoire de trois petits sangliers qui ont croisé le grand méchant loup, une histoire de plus qui illustre un mode de chasse qui a toute sa place dans le paysage cynégétique de notre siècle.
 Des histoires comme celle-là il y en a beaucoup d’autres qui restent dans l’ombre mais je crois bien que très vite vous aurez le plaisir d’en lire une nouvelle.

J’ai ouïe dire que les sangliers bretons avaient eux aussi croisé le loup.








Le matériel :
Arc mongol "Boréal" de 65 # à mon allonge
Flèche VAP de même longueur avec des sharks retaillées de poids différents: une de 220 gr, une de 250 gr et une de 270 grains. Poids total des flèches: 620 gr, 650gr et 670 gr. Les trois flèches volent de la mème façon, merci ATO et ceux qui bossent sur les réglages.

Les atteintes :
pour les trois sangliers :  foi, rate et tripes.


Dernière édition par acrosylve le Dim 22 Jan - 9:47, édité 1 fois
avatar
acrosylve

Messages : 1549
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 49
Localisation : Le sud pas loin de Massillia.

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par nilo le Sam 21 Jan - 22:47

wouaou!!!
quel récit et quelle action de chasse 

un grand bravo et merci 
avatar
nilo

Messages : 347
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par sierraleonn le Sam 21 Jan - 22:56

merci pour le récit que tu nous comte là ... j'envie lorsque ta barbe devenue blanche tes ptits fillots qui les yeux tout écarquillés réclamant " papy tu nous raconte l'histoire des 3 ptits sangliers"
 bravo
un admirateur
lionel.
avatar
sierraleonn

Messages : 700
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 52
Localisation : montrevault 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par jean-eric le Dim 22 Jan - 5:39

Superbe récit de chasse, grand bravo :Det félicitations

jean-eric

Messages : 214
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 40
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par nikou le Dim 22 Jan - 6:49

Superbe récit,  belle ambiance de fete mais  pas pour les petits cochons.....

nikou

Messages : 639
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 44
Localisation : le cannet

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par erwann22 le Dim 22 Jan - 6:50

Bravo!!

erwann22

Messages : 1392
Date d'inscription : 11/03/2012
Localisation : côtes d'armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par xavier33 le Dim 22 Jan - 6:59

Belle histoire 
félicitations

xavier33

Messages : 51
Date d'inscription : 17/02/2015
Age : 41
Localisation : pres de la leyre

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Duplessis le Dim 22 Jan - 7:31

C'est top !.. La chasse a l'arc .
Qui peut dire le contraire.
avatar
Duplessis

Messages : 247
Date d'inscription : 07/12/2014
Localisation : Toujours plus à l'ouest....

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par haiko le Dim 22 Jan - 9:17

J’ai ouïe dire que les sangliers bretons avaient eux aussi croisé le loup. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Oui !! et je vois que TTK ne nous a pas tartariner son récit de chasse au sanglier, il est vrai que pour un sérial kiler comme lui, un de plus un de moins............
avatar
haiko

Messages : 691
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 62
Localisation : sans domiciles fixes (au pluriel)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Michel_Savoie le Dim 22 Jan - 10:52

Bravo Yann , 

j ai pas pu résister , cela vas en rajeunir quelques uns ici

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Michel_Savoie
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 406
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 63
Localisation : savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Oliv' le Dim 22 Jan - 11:42

Extra Yann, merci pour ce beau récit, et que dire sinon un grand bravo pour ta présence d'esprit et l'assurance de ton tir!! Le gros gris a bien raison d'être méfiant!!

Oliv'

Messages : 230
Date d'inscription : 25/06/2011
Age : 45
Localisation : Koumac, nord de la Nouvelle Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par ttk le Dim 22 Jan - 12:40

Félicitations, en fait 3x bravo....c est qui le Patron.!!!!!

Je suis.en panne d ordi !!!!

Plus tard........

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ttk
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2729
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Ohe le Dim 22 Jan - 13:31

Magnifique !!!
avatar
Ohe
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 794
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Hauts de seine

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Hector de Troie le Dim 22 Jan - 14:21

J'avais entendu l'épique récit de vive voix.
Bravo pour ce triplet spécial tournebroche Very Happy

Hector de Troie

Messages : 3098
Date d'inscription : 13/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par lymnocryptes le Dim 22 Jan - 14:50

Bravo Yann !
JJ
avatar
lymnocryptes

Messages : 628
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 66
Localisation : Honfleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Manu87 le Dim 22 Jan - 16:35

Yann, tu es un CHASSEUR ! Bravo à toi !

Il marche pas mal du tout ce "petit" Boréal dis donc... 65 lbs, ça commence à causer quand même.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                 Survival International - Pour les Peuples indigènes : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

                                       
                                               "La tradition, ce n'est pas le passé, c'est ce qui ne passe pas."    (Dominique Venner)
avatar
Manu87
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2590
Date d'inscription : 19/12/2010
Localisation : Vive lo Limouzi libre !

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Ti racoon le Dim 22 Jan - 16:45

Que dire ???? Bravo Yann.      
avatar
Ti racoon

Messages : 329
Date d'inscription : 21/06/2011
Localisation : SOLOGNE du 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par foudarme le Dim 22 Jan - 17:31

bravo yann cheers ...laisse tomber le bison, il faudra un chinook pour le sortir !

_________________
quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console...faute de temps, je ne donne aucun conseil technique par mp, merci de BV l'accepter sans en prendre ombrage.
avatar
foudarme

Messages : 5907
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : ailleurs (depuis le 24/07/17) !

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Big foot le Dim 22 Jan - 18:01

Non mais là, ça m'énerve vraiment. Je sais pour vous, mais moi ......
En plus de savoir chasser Yann, tu sais écrire également, apparemment.
On se rend bien compte là, du coup, que certains ont tout et d'autres rien,
tu parles d'un monde imparfait. scratch
Y'a quand même des privilégiés, non, hein ! Twisted Evil
Et dire que nous, si on en "voit" trois ou quatre dans la saison, on est contents.
Faudrait peut-être qu'on se rapproche de la Fédé pour envisager une redistribution
du sus scrofa au plan national. Demain, j'appelle.
Bravo Yann.
avatar
Big foot
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 1510
Date d'inscription : 18/12/2010
Localisation : Creuse ( Limousin)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par spitz le Dim 22 Jan - 18:05

ou un opinel et 4 grands sacs à dos !


bravo Yann !

_________________

“L'imagination a été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est.”


  Hector Hugh Munro 1870

avatar
spitz
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 3492
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 57
Localisation : moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par BEBEL le Dim 22 Jan - 18:57

chapeau bien bas MONSIEUR ..... 


félicitations...
avatar
BEBEL

Messages : 900
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par grégonimo le Lun 23 Jan - 6:47

J'sais pas quoi dire!

Déjà lorsque j'etais jeune chasseur à l'arc, tes récits me transportaient Yann! Aujourd'hui quand je chasse, je fais tout pour être aussi bon et vos histoires, anecdotes, images et autres explois (les tiennes et quelques autres...) sont autant de leçons bien encrées dans ma mémoire  ...

POUR TOUT CELA MERCI!!!


...Et bravo pour cette chasse! Un triplé! C'est tout de même énorme! FELICITATIONS!
avatar
grégonimo

Messages : 1761
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 36
Localisation : Proche de Libourne

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par pat21 le Lun 23 Jan - 6:58

pas mieux que les copains....
avatar
pat21

Messages : 2859
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 54
Localisation : buzy 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par Melo le Lun 23 Jan - 7:53

Super récit merci, ça fait rêver ce coin de chasse et les sangliers. :q-:3 x 30 kg une belle récompense ensuite! 
Félicitations.
avatar
Melo

Messages : 1206
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 63
Localisation : Notre Dame de Ham Québec et Grenoble 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'HISTOIRE DES TROIS PETITS SANGLIERS

Message par O'MANU le Lun 23 Jan - 8:00

Un beau réalisme au plus fort de l'action et de l'émotion.

C'est le signe d'une grande maîtrise!!!!!!!    Bravo 

O'MANU

Messages : 242
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 47
Localisation : Alpes maritimes

http://www.emmanuelaugier.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum