LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par Michel Boulet le Lun 20 Déc 2010 - 13:22



Depuis longtemps je voulais raconter cette histoire,mais à vrai dire je n’osais pas,car il est plus simple de faire étalage de son courage que de sa couardise aux yeux de tous ; mais là, nous sommes entre nous......

Dans les années 75-80 j’ai eu la chance de pouvoir chasser assez souvent au Nord Cameroun chez Henri E......,guide de chasse très connu qui était amodiataire d’un magnifique territoire situé entre N’Gaoudéré et Garoua au bord de la chaine de l’Adamaoua,et traversé par une non moins magnifique rivière, le Faro ,d’une limpidité à faire pâlir le Tarn!
J’étais passé progressivement du fusil à l’arc. La chasse à l’arc étant interdite en France, l’Afrique dont j’étais passionnément amoureux était vraiment le terrain idéal.J’avais commencé avec un Mamba de 55#,et cette année-là, j’avais un Black Douglas MK Ⅱ équipé de deux paires de branches, 65 et 85 livres! quelle prétention de ma part! je crois que je ne suis jamais arrivé à le tirer à sa puissance..c’est à lui que je dois la fâcheuse habitude de tirer en snapshooting car il me faisait tellement mal que la corde m’échappait avant d’arriver à l’allonge...
Henri n’avait, à juste titre, aucune confiance en moi; voir mes flèches ricocher sur les cornes d’un Cobe de Buffon ,ou se planter entre ses pattes ,ne pouvait que le faire rire..bref j’étais un néophyte incompris de tous sauf peut être d’Omer P.....merveilleux naturaliste de la brousse et accessoirement très bon guide .
Donc ce matin- là, étant en surnombre je n’avais droit ni à un guide ni à un pisteur; Henri me donna Bouba comme guide et chef pisteur; Bouba était un vieux bonhomme préposé à la surveillance du jardin dont il arrosait les salades et les radis à longueur de journées; il était aussi le gardien du campement à la saison des pluies, un vrai broussard, et qui avait été au dire de tous un extraordinaire pisteur; il avait des pieds aussi larges que longs et ses sandales étaient découpées dans un vieux pneu ! il était coiffé d’un affreux bonnet bien sale, genre phrygien qui pendait sur son épaule, et dans lequel il mettait son tabac en vrac, et des morceaux de journaux pour rouler ses clopes... Avant de partir Henri me tend une 375 avec un sourire, que je trouvais narquois, au cas où...Après avoir traversé le Faro à gué ,nous partons en file indienne, selon la tradition, Bouba en tête la 375 sur lépaule, moi, et le porteur d’eau. Le jour se lève, je suis en brousse, je suis heureux . Bouba se fige, me montre un point; c’est un Cobe de Buffon qui porte un très beau trophée; il est à cent mètres environ et broute tranquillement. Je l’approche seul, et à 25 ou 30 mètres je le tire; il démarre assez vite, mais sans plus; à l’endroit du tir, une flaque de sang, rouge, spumeux, aéré (comme disent les médecins), donc poumons. La flèche est retrouvée quelques mètres derrière, rouge de la pointe au plumes, il ne peut pas être bien loin !! Et le pistage commence: moi sur les gouttes de sang, Bouba légèrement à ma gauche, et le porteur d’eau assez loin sur ma droite; soudain il m’appelle: «patron, les lions!!. Effectivement, à deux cents mètres environ deux lionnes accompagnées de deux jeunes, marchent dans la même direction.Tout à mon pistage, je ne pense pas une seule seconde qu’ils puissent suivre la même piste que nous (les lions n’ont pas besoin d’avoir le nez sur la piste pour la suivre), puis encore: «PATRON le GROS !!, je regarde, un gros mâle à crinière suit tranquillement , et disparait dans la brousse. Là ....je commence à me poser des questions !! A vingt mètres devant nous il y a une zone plus épaisse d’arbustes ; mon Cobe doit être là.
Et soudain c’est la charge , droit sur moi, un trot rapide au ras du sol comme un énorme chat. Je lâche mon arc et tend la main vers Bouba ,mais il est trop loin pour me passer la carabine (heureusement d’ailleurs!); je suis tétanisé; en une fraction de seconde tout défile, ma femme, mes enfants, et je me dit : «C’est fini. Ai-je eu peur? pas vraiment, pas le temps. Le lion a stoppé net, il est à cinq mètres de moi, gueule ouverte, feulement roque, la queue dressée qui fouette l’air, et il disparait aussi vite vers son fourré; alors je comprends: pendant la charge, Bouba c’est jeté à genoux en hurlant je ne sais quoi, il a lancé son bonnet en l’air et je vois encore les brins de tabac et les bouts de papier retomber doucement ! Merci Bouba.... Retraite prudente la 375 à la hanche, cartouche engagée..Arrivée au campement. sans commentaires.......

Le lendemain matin nous repartons Bouba et moi pour récupérer le trophée.en approchant de l’endroit supposé, un grognement, puis un autre, encore un autre; j’ai franchement la trouille; je tape sur l’épaule de Bouba : «Bouba,on rentre !!»A l’arrivée au camp je l’entends dire à Henri: «le patron-là il a très peur du lion»

L’hiver suivant je reçois une lettre d’Omer; dans la lettre une photo d’un beau lion mort,et au verso:
Voici le lion qui voulait te bouffer,de son vivant on l’appelait Michel.

Michel Boulet

Messages : 183
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Lozère

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par letub le Lun 20 Déc 2010 - 13:43

Excellent récit !
Le soir c'est lessive de caleçon en rentrant au camp !
avatar
letub
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2291
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par kibok le Lun 20 Déc 2010 - 13:57

Quelle chance d'avoir connu HED et cet endroit à cette epoque ! J'ai croisé quelques rescapés il Y 15 ans du cotès de N'Gaounderé ... Merveilleuse Histoire de brousse

Grand Merci Michel !


Dernière édition par kibok le Lun 20 Déc 2010 - 15:47, édité 1 fois
avatar
kibok
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 10672
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : TRUE-SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par lymnocryptes le Lun 20 Déc 2010 - 14:00

Bonjour à tous,
Le chevreuil c'est quand même plus cool !
Merci pour ce récit.
JJ
avatar
lymnocryptes

Messages : 626
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 66
Localisation : Honfleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par chdru le Lun 20 Déc 2010 - 14:07

letub a écrit:Excellent récit !
Le soir c'est lessive de caleçon en rentrant au camp !


+1 affraid

Merci de ce partage!!
avatar
chdru
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 1616
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 46
Localisation : Saint Paul les fonts / Gard 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par stak le Lun 20 Déc 2010 - 17:05

ah ça s'est vraiment sympa de nous faire partager l'afrique où certains n' ont jamais mis les pieds

tiens ça a l' air de marcher je peux mettre un post
Laughing
avatar
stak

Messages : 3283
Date d'inscription : 19/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par Mpanya le Lun 20 Déc 2010 - 17:18

super récit, merci !
avatar
Mpanya

Messages : 509
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 36
Localisation : Tanzanie, Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par fred le Lun 20 Déc 2010 - 18:31

Merci Michel.


avatar
fred

Messages : 3420
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 49
Localisation : king of the ILF, hé hé hé

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par cach25 le Lun 20 Déc 2010 - 19:38

merci pour le récit
avatar
cach25

Messages : 9
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 40
Localisation : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par kibok le Lun 20 Déc 2010 - 22:08

Michel si vous voulez mettre des photos sur ça ou autre chose et que vous avez besoin d'un coup de main ... avec plaisir ...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 


avatar
kibok
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 10672
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : TRUE-SUD

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par benoitdesbois le Mar 21 Déc 2010 - 14:10

Magnifique récit! merci.
avatar
benoitdesbois

Messages : 35
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 53
Localisation : paris/chaon

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par Hector de Troie le Mar 21 Déc 2010 - 17:31

Quelle frousse ce moment.
Superbe récit.

Hector de Troie

Messages : 3066
Date d'inscription : 13/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par LAM le Mer 22 Déc 2010 - 0:11

aaaah l'afrique!!!! je me fait déjà peur ici avec du sanglier alors j'suis pas encore près pour le vieux continent!

quelle belle aventure et récit sympa

LAM

Messages : 11
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : pays de VERCINGETORIX

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par ttk le Mer 22 Déc 2010 - 8:20

magnifique récit!! cheers

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ttk
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 2719
Date d'inscription : 13/12/2010
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par AD le Mer 22 Déc 2010 - 14:02

Michel Boulet a écrit:

Depuis longtemps je voulais raconter cette histoire,mais à vrai dire je n’osais pas,car il est plus simple de faire étalage de son courage que de sa couardise aux yeux de tous ; mais là, nous sommes entre nous......

Dans les années 75-80 j’ai eu la chance de pouvoir chasser assez souvent au Nord Cameroun chez Henri E......,guide de chasse très connu qui était amodiataire d’un magnifique territoire situé entre N’Gaoudéré et Garoua au bord de la chaine de l’Adamaoua,et traversé par une non moins magnifique rivière, le Faro ,d’une limpidité à faire pâlir le Tarn!
J’étais passé progressivement du fusil à l’arc. La chasse à l’arc étant interdite en France, l’Afrique dont j’étais passionnément amoureux était vraiment le terrain idéal.J’avais commencé avec un Mamba de 55#,et cette année-là, j’avais un Black Douglas MK Ⅱ équipé de deux paires de branches, 65 et 85 livres! quelle prétention de ma part! je crois que je ne suis jamais arrivé à le tirer à sa puissance..c’est à lui que je dois la fâcheuse habitude de tirer en snapshooting car il me faisait tellement mal que la corde m’échappait avant d’arriver à l’allonge...
Henri n’avait, à juste titre, aucune confiance en moi; voir mes flèches ricocher sur les cornes d’un Cobe de Buffon ,ou se planter entre ses pattes ,ne pouvait que le faire rire..bref j’étais un néophyte incompris de tous sauf peut être d’Omer P.....merveilleux naturaliste de la brousse et accessoirement très bon guide .
Donc ce matin- là, étant en surnombre je n’avais droit ni à un guide ni à un pisteur; Henri me donna Bouba comme guide et chef pisteur; Bouba était un vieux bonhomme préposé à la surveillance du jardin dont il arrosait les salades et les radis à longueur de journées; il était aussi le gardien du campement à la saison des pluies, un vrai broussard, et qui avait été au dire de tous un extraordinaire pisteur; il avait des pieds aussi larges que longs et ses sandales étaient découpées dans un vieux pneu ! il était coiffé d’un affreux bonnet bien sale, genre phrygien qui pendait sur son épaule, et dans lequel il mettait son tabac en vrac, et des morceaux de journaux pour rouler ses clopes... Avant de partir Henri me tend une 375 avec un sourire, que je trouvais narquois, au cas où...Après avoir traversé le Faro à gué ,nous partons en file indienne, selon la tradition, Bouba en tête la 375 sur lépaule, moi, et le porteur d’eau. Le jour se lève, je suis en brousse, je suis heureux . Bouba se fige, me montre un point; c’est un Cobe de Buffon qui porte un très beau trophée; il est à cent mètres environ et broute tranquillement. Je l’approche seul, et à 25 ou 30 mètres je le tire; il démarre assez vite, mais sans plus; à l’endroit du tir, une flaque de sang, rouge, spumeux, aéré (comme disent les médecins), donc poumons. La flèche est retrouvée quelques mètres derrière, rouge de la pointe au plumes, il ne peut pas être bien loin !! Et le pistage commence: moi sur les gouttes de sang, Bouba légèrement à ma gauche, et le porteur d’eau assez loin sur ma droite; soudain il m’appelle: «patron, les lions!!. Effectivement, à deux cents mètres environ deux lionnes accompagnées de deux jeunes, marchent dans la même direction.Tout à mon pistage, je ne pense pas une seule seconde qu’ils puissent suivre la même piste que nous (les lions n’ont pas besoin d’avoir le nez sur la piste pour la suivre), puis encore: «PATRON le GROS !!, je regarde, un gros mâle à crinière suit tranquillement , et disparait dans la brousse. Là ....je commence à me poser des questions !! A vingt mètres devant nous il y a une zone plus épaisse d’arbustes ; mon Cobe doit être là.
Et soudain c’est la charge , droit sur moi, un trot rapide au ras du sol comme un énorme chat. Je lâche mon arc et tend la main vers Bouba ,mais il est trop loin pour me passer la carabine (heureusement d’ailleurs!); je suis tétanisé; en une fraction de seconde tout défile, ma femme, mes enfants, et je me dit : «C’est fini. Ai-je eu peur? pas vraiment, pas le temps. Le lion a stoppé net, il est à cinq mètres de moi, gueule ouverte, feulement roque, la queue dressée qui fouette l’air, et il disparait aussi vite vers son fourré; alors je comprends: pendant la charge, Bouba c’est jeté à genoux en hurlant je ne sais quoi, il a lancé son bonnet en l’air et je vois encore les brins de tabac et les bouts de papier retomber doucement ! Merci Bouba.... Retraite prudente la 375 à la hanche, cartouche engagée..Arrivée au campement. sans commentaires.......

Le lendemain matin nous repartons Bouba et moi pour récupérer le trophée.en approchant de l’endroit supposé, un grognement, puis un autre, encore un autre; j’ai franchement la trouille; je tape sur l’épaule de Bouba : «Bouba,on rentre !!»A l’arrivée au camp je l’entends dire à Henri: «le patron-là il a très peur du lion»

L’hiver suivant je reçois une lettre d’Omer; dans la lettre une photo d’un beau lion mort,et au verso:
Voici le lion qui voulait te bouffer,de son vivant on l’appelait Michel.


cheers

Génial !!!

Et comme le disait Kibok, quelle chance d'avoir cotoyé H.E.D...

AD

Messages : 332
Date d'inscription : 16/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par foudarme le Mer 22 Déc 2010 - 15:23

salut Michel...tu devrais sortir un peu plus souvent de ton mutisme ...amitiés, jean...


Dernière édition par foudarme le Sam 25 Déc 2010 - 9:43, édité 1 fois
avatar
foudarme

Messages : 5882
Date d'inscription : 13/12/2010
Localisation : ailleurs (depuis le 24/07/17) !

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par kiowa le Jeu 23 Déc 2010 - 10:12

superbe histoire et tellement humaine!
ps :merci au lion de ne pas t'avoir "bouffé", on aurrai loupé ce récit........ Very Happy


Dernière édition par kiowa le Ven 11 Fév 2011 - 12:29, édité 2 fois
avatar
kiowa
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 3175
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 53
Localisation : parfois là, parfois ailleurs.... .

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par vinimb le Jeu 23 Déc 2010 - 16:48

P..... la vache!! (euh non ... le lion..)
Superbe récit, merci !
avatar
vinimb

Messages : 150
Date d'inscription : 17/12/2010
Localisation : santilly - 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par frarc le Ven 24 Déc 2010 - 18:40

ça calme ... en fait je ne sais pas si j' irais en afrique un jour No ca refroidi un peut
avatar
frarc

Messages : 744
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 36
Localisation : entre beauce et perche

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par ROBERTSON le Ven 11 Fév 2011 - 11:36

Hello Michel

J arrive de RCA hier au soir

Super récit , merci

Pascal

ROBERTSON

Messages : 322
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par OrangeEdelweiss le Lun 14 Fév 2011 - 13:55


Excellent récit !
avatar
OrangeEdelweiss

Messages : 337
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 44
Localisation : Haute Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par Aspe 64 le Lun 14 Fév 2011 - 16:42

Superbe récit; mais au fait le lion, c'est bon à bouffer ?

Aspe 64

Messages : 1
Date d'inscription : 22/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par Michel Boulet le Lun 14 Fév 2011 - 16:48

Pas mauvais,ressemble un peu à du veau....

Michel Boulet

Messages : 183
Date d'inscription : 14/12/2010
Localisation : Lozère

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par ROBERTSON le Lun 14 Fév 2011 - 18:26

Oui , mais a éviter de manger : viande trop parasitée car il ne la mange pas toujours fraiche Evil or Very Mad

ROBERTSON

Messages : 322
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE LION QUI VOULAIT ME BOUFFER

Message par Circus le Lun 14 Fév 2011 - 21:55

Ah ! Il me semblait bien que Michel n'était plus en culotte courte mai de là à dire qu'il n'est plus de la toute première fraicheur...

Very Happy





.
avatar
Circus

Messages : 996
Date d'inscription : 15/12/2010
Age : 50
Localisation : marais breton

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum