Chasse en Nouvelle Zelande

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par jackplouf le Jeu 19 Oct - 10:48

Super tu as l'air de prendre plaisir et on comprends. Nourris toi bien de tout ca c'est une belle expérience de vie, une aventure.
Ce poison ne se retrouve t'il pas dans les ruisseaux et rivières je ne pense pas qu'au truites énormes, et anguilles mais à ta santé. 

Le devant la cabane est splendide, on voit bien sur ta photo que c'est dans l'autre hémisphère clown Rolling Eyes

jackplouf
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 545
Date d'inscription : 10/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Melo le Ven 20 Oct - 9:55

Super voyage, apparement pas mal humide, c'est assez terrible ce 1080! Tes photos font rêver à Very Happy Very Happy d'autres paysages. Profites en à fond!Very Happy
avatar
Melo

Messages : 1218
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 63
Localisation : Notre Dame de Ham Québec et Grenoble 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par upnorth le Ven 20 Oct - 17:38


_________________
Misanthrope en thérapie.
On fait ce qu'on peut, mais il y a la manière.
avatar
upnorth
Admin

Messages : 602
Date d'inscription : 15/12/2010
Age : 47
Localisation : Paris

http://www.northarchery.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Benjamin BOUE le Mar 24 Oct - 23:50

Finalement, je décide de repartir dans le même coin mais vers la zone qui n’a pas été empoisonnée. Je mets les voiles vers 7h00, la route est longue! 11h de randonnée et 28km plus tard, j’arrive à Boyd Hut, une cabane réputée pour la chasse mais encore proche de la zone infectée. Mardi 17, je me lève aux aurores et commence à chasser. Malheureusement le bois est assez sale et la progression difficile. Il n’y a pas ou peu de traces, même sur les zones d’herbe. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A 10h, je boucle le sac à dos et je me dirige vers Tussock Hut, située à 3h de marche de mon emplacement. C’est  le coin que l’on m’a conseillé! Je m’installe et part en repérage. C’est déjà mieux, le bois alterne clair et épais et la progression est possible. Il y a plus de traces, c’est prometteur. Je ne verrai rien mais la journée a été belle! Les jambes sont assez lourdes d’hier et de ce matin, j’allume le feu, prépare le dîner et il est l’heure d’aller au lit.
Je chasse une vallée (Harkness valley) constituée d’herbes hautes et d’épineux et encerclée par la forêt. Mercredi matin, je me place en bordure de bois et je passe deux heures à scruter la vallée. Juste avant le levé du soleil, il fais très frais et je vois le gel se déposer sur mon arc et sur mes flèches. Rien ne bouge, tout est calme. Je décide de partir à l’approche et je prends le bois. Je suis assez bruyant, il y a beaucoup de branches mortes et les coulées ne sont pas prononcées, malgré les signes d’animaux laissés un peu partout. Je reviens à la cabane casser la croûte et repars en approche le reste de la journée. Il pleut un petit peu et ce n’est pas plus mal, les feuilles humides sont moins brillantes. La nuit tombe sur ce beau territoire mais rien ne bouge, tout est calme. Jeudi 19, le ciel est bleu et la journée devrait l’être tout autant. Je passe toute ma matinée dehors, mais pas de signe de cerf! Où sont-ils??? La motivation baisse un peu mais il fait garder espoir. Rien ne bouge. Pas un bruit. Je ne demande pas de voir des cerf partout, mais au moins en voir un de loin dans les zones d’herbe ou en déranger un en forêt! Le moral est bas. Je casse la croûte et fait la sieste. Le réveil et dur et je n’y crois pas trop, mais ce n’est pas en restant au lit que l’on voit du gibier! Je décide de changer de secteur, et j’attaque un chemin de rando qui par à l’ouest. Je n’est pas fait 200m dans le chemin que j’aperçois quelque chose traverser. Je me rapproche doucement de la zone, c’est une cuvette enherbée au milieu du bois. J’arrive à l’angle du découvert et une biche monte le talus à une dizaine de mètre de moi. Je lève l’arc et arme tout en essayant de prendre le point. Mais elle va vite et passe le coffre derrière un buisson avant de s’arrêter. Je ne vois que la panse et les cuisseaux... elle reprends ça route dans le couvert. Je sens le vent dans ma nuque, c’est pas bon... j’essaye de la suivre dans la coulée, mais je ne la vois plus. Elle c’est volatilisée! Pas un bruit, elle n’est plus là. Quelle poisse, c’est pas passé loin!!! Je continue ma chasse mais rien ne bougera plus ce soir, du moins dans mon champ de vision...
Le vendredi est consacré au retour, je commence à être à court de vivres! Je décide de prendre un raccourci, mais les 11km à travers le bush me prendront quand même 7h... il y avait quelques passage chaud! Je fini les 2h sur le sentier et arrive enfin à Oamaru Hut, la nuit est bonne! Samedi Matin, retour à la voiture et à la civilisation. Je passe la journée à faire de la logistique: essence, nourriture, nouvelles pour dire que je suis toujours en vie...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dimanche je mets le cap vers Hamilton, il faut que je reparte vers le Nord car je récupère ma copine à l’aéroport d’Auckland le 26. J’ai l’intention de chasser des chèvres sur une zone de 250ha réservée pour la chasse à l’arc. Il faut cependant un permis spécial et on ne peut l’obtenir qu’au bureau du DOC, qui est fermé aujourd’hui. J’en profite pour allez faire un tour sur un autre terrain ou j’ai le permis mais ce n’est pas facile à chasser et il y a beaucoup de mecs avec des chiens, de randonneurs... bref pas terrible pour la chasse. 
Lundi matin, je suis devant les bureaux du DOC, j’attends l’ouverture. Mais rien ne bouge. 9h, 9h30... je regarde sur internet: c’est la fête du travail! Pas de permis et donc pas de chasse pour moi aujourd’hui. Bon je prends mon mal en patience et je vais à la piscine, au cinéma, bref je fais passer la journée. 

Mardi 24, je ressors du bureau avec le permis, ENFIN! Je me dirige vers le territoire. Il y a presque que des chèvres ici. Je décide de prendre plein bois, il est suffisamment clair pour chasser à l’intérieur. À peine rentré, quelque chose démarre proche de moi.
avatar
Benjamin BOUE

Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 28
Localisation : Fleurance

http://www.letsshareanadventure.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par BEBEL le Mer 25 Oct - 5:16

hééééééé !!! il en manque pas un bout là ?!!?  Evil or Very Mad  Very Happy

tu n'es quand même pas allé te coucher en nous laissant saliver devant notre écran ??? si ....?  Rolling Eyes

merci du partage ....  Wink
avatar
BEBEL

Messages : 905
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Benjamin BOUE le Mer 25 Oct - 8:14

Ok Bebel, voilà la suite!


Je me fige. Il me semble voir une masse noire a une vingtaine  de mètres devant moi mais je ne suis pas sur. J’avance sur la pointe des pieds, mais j’ai à peine fait un mètre que ça explose à quelques mètres sur ma droite!!! Les chèvres s’en vont. Je continue l’approche, mais rien ne bouge en fin de matinée. Je croise une chèvre en rentrant à la voiture au bord de la route, je suis à mauvais vent et elle rentre dans le bois. Je me rends compte que j’ai encore perdu une flèche en arpentant le buch! C’est la troisième, ça va finir par me coûter cher! Je casse la croûte et fait la sieste. 
Il est 16h30, je reprends les pentes qui sont abruptes dans cette partie de la chasse. J’entends bêler. Tiens, il n’y a pas d’agneaux dans le coin? Je me dirige à petit pas en direction du bruit. Le vent est bon. J’avance sur un tombant et je me retrouve au dessus d’une chèvre, noire. Elle est à 3 mètres en dessous de moi, trois quart face. C’est un tir treestand! J’arme, prends le point et décoche. Shtrock! Elle part rapidement, fait une boucle et s’arrête à 25 mètres. J’ai une trouée et j’ai déjà encoché une nouvelle flèche. La première est plantée dans la pente, ensanglantée. Je tire rapidement ma seconde flèche, pour essayer de doubler mais je passe juste sous le coffre. Elle démarre et puis plus rien. L’agneau est resté là. Il est vraiment petit, je ne l’avais pas encore vu. Je l’attrape (c’est pas si facile que ça dans les pentes, fallait voir ça) et je le sert (j’aime pas ça). Je n’ai pas de chien et le temps est orageux. Je décide donc de partir à la suite de la chèvre, car s’il se met à pleuvoir je ne pourrai jamais suivre la piste de sang. Je passe en mode « œil de lynx ». Il y a de belles giclées sur les cents premiers mètres et je la suis facilement. Je continu puis tout d’un coup plus rien. Je ne comprends pas. Je fais marche arrière, et à 20 mètres de là, la piste part dans une autre direction. Un contre pied?? Elle dois avancer devant moi. Je passe une butte et dans le contrebas, ça ne manque pas, je la voie. Elle avance péniblement, fais quelques mètres et s’arrête, se couche. Son dos est ensanglanté, je vois bien l’entrée de ma flèche au dessus du coffre. Au bruit de ça respiration, j’y ai fait un poumon. Elle est a 30m mais la végétation m’interdit tout tir ou progression rapide. J’essaye de m’approcher mais je n’arrive pas à avancer discrètement dans cette pente sale. Elle rentre dans de l’épais et je n’entends plus de bruit. Je ne peux pas la suivre. La luminosité commence à tomber. Je décide de laisser tomber et revenir demain, me disant qu’elle va sans doute se poser ici.
Le lendemain matin, le jours se lève et j’attends que la lumière pénètre le sous bois. Je retourne à l’entrée du sale et attaque la recherche à quatre pattes. Je retrouve rapidement du sang que je suis sur 30 mètres. Puis je perds le sang. Je n’arrive pas recouper et la zone est grande. Je progresse tant bien que mal à travers les lianes et autres végétations autochtones. Je tourne en rond, à la recherche d’un indice. Elle doit être là, elle n’a pas passée la nuit. Mais après 4 heures de recherches, je ne sais plus où regarder. J’ai du faire 1% de la zone et elle peut être n’importe où. Si seulement j’avais un chien!!! J’abandonne la recherche, je suis déçus. Ma flèche était juste un peu derrière, j’ai du faire le fond d’un poumon et ressortir à la panse. Flèche mortelle mais pas assez rapidement... je suis dégoûté, mais c’est ça aussi la chasse.
Je rentre à la voiture, fini pour aujourd’hui. 
Pour le repas du soir, chevreau aux petits légumes! 
Demain matin je récupère ma copine pour passer quelque jours avec elle. La chasse reprendra lundi!


Ps: Tu as raison Jackplouf, j’ai vu de ces truites... j’aurai du prendre la canne!!!
Pss: Après dégustation, pas de regret pour le chevreau Smile



Benjamin


Dernière édition par Benjamin BOUE le Mer 25 Oct - 8:29, édité 1 fois
avatar
Benjamin BOUE

Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 28
Localisation : Fleurance

http://www.letsshareanadventure.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Benjamin BOUE le Mer 25 Oct - 8:26

Dsl j’arrive pas à modifier l’ordre des photos. D’ailleurs si elles apparaissent dans le mauvais sens, dites moi car je ne ne le vois pas sur la version mobile...

Le sauté de chevreau aux légumes 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La flèche a traversée et ressort au niveau du ventre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La piste est facile à suivre


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le chevreau n’est pas bien gros!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Benjamin BOUE

Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 28
Localisation : Fleurance

http://www.letsshareanadventure.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par hitmantoto le Mer 25 Oct - 9:46

cheers
avatar
hitmantoto

Messages : 1346
Date d'inscription : 21/05/2012
Age : 24
Localisation : breizh (22)

http://www.archersgallos.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par BEBEL le Mer 25 Oct - 10:42

tu n'as quand même pas mangé tout ça en une fois !!!  Shocked


beau récit, dommage pour la chèvre .....  Neutral
avatar
BEBEL

Messages : 905
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par jackplouf le Jeu 26 Oct - 3:37

Tu dois te régaler apparemment de toutes les façon, j'adore cette viande j'en ai moi aussi manger un il y a deux semaines au gout de maquis bien fondant oignons patates vin blanc.
c'est dommage pour la biche. N'y à t'il pas d'astuces à connaître, tu semble voir peu de gibier il n'y a pas comme une sorte de migration nord sud ou nuit en bas matin en haut ou inverse sur le même secteur? c'est louche ces bettes qui ne bougent pas.
Un fil deux hameçons ca doit se trouver juste pour connaître leur gout.
Bonne semaine à vous, fait gaffe qu'avec la force de l'habitude tu ne nous poste pas de photo perso Smile
avatar
jackplouf
Membre Bienfaiteur
Membre Bienfaiteur

Messages : 545
Date d'inscription : 10/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Benjamin BOUE le Lun 6 Nov - 12:10

J’ai récupéré ma copine a l’aéroport et on a visité un peu l’île du nord. Le 29 au soir, on traverse avec le ferry entre l’île du Nord et du Sud et on se pose dans un camping pour passer la nuit.


 Je pars le lendemain chasser une nouvelle zone de chasse qui m’a été conseillée par Peter, le gérant de l’archerie de Hamilton. Je vais chasser la vallée au dessus de Nidya Bay, dans les fiord du nord. Il m’a indiqué quelques zones ouvertes où il chassait quand il était plus jeune. Le paysage est pas mal du tout et j’attaque vers midi les 5 heures de rando qui me séparent du lieu de chasse. Cette fois pas de cabane, j’ai la tente et tout le barda et c’est lourd! La dernière heure est hors des sentiers et j’en chie avec le sac à dos, je commence à perdre patience d’autant plus que je ne trouve pas les zones ouvertes. Après avoir tourné en rond pendant un moment, je trouve enfin un coin sympa pour poser mon sac! 
Je décide d’aller faire un tour dans les herbiers avant de monter le camp pour voir si il y a des animaux. Je fais 100m dans la pente et je vois une chèvre avec un chevreau à quelques centaines de mètres en haut d’un pierrier. Je décide de les approcher.  Après quelques mètres j’aperçois une forme marron 50m sous les chèvres qui jusque là était cachée par le relief: c’est une biche! Changement de plan. Elle est a 100m de ma position, j’attaque l’approche. Le vent est pas terrible, elle risque de le recouper mais si je me dépêche ça devrait le faire. Je fais 10m et une autre chèvre sort sur ma droite. Je suis à l’abri des regards de la biche, je fais exprès de me faire repérer et elle rentre discrètement dans le couvert. Je continue la progression. Je suis à 40m de la biche, elle est énorme! Deux autres chèvres sortent dans une coulée près de moi. Je suis à découvert et je ne peux pas les faire partir discrètement comme l’autre. Je vais les lesser passer, elles sont à bon vent ça devrait le faire. La première passe à 4m de moi et ne me repaire pas. Et de une. La deuxième prend la même direction et malheureusement lève la tête et se fige. M****!!! Elle me regarde pendant un grand moment. Puis démarre, souffle et emporte tout le monde avec elle... Je redescends monter le camps. Je suis installé et il est 19h30, j’ai largement le temps d’aller faire un autre tour avant la nuit. Je repars sur le même endroit que tout à l’heure et quand j’arrive, un cerf et une biche sont là! Je commence l’approche mais le vent n’est pas bon et je me fais capter très vite. Ils rentrent dans le couvert. La luminosité tombe, rien de plus ne sortira ce soir.


Le camp
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Mardi matin, je pars aux aurores repérer le terrain. Je longe les bois, repère les passages entre les découverts, les principales coulées... il y a pas mal de traces d’animaux, c’est prometteur! Je ne vois rien mais c’est pas grave. Je retourne au camp casser la croûte et vers 11h du matin, je me fais un poste en bas du découvert pour observer ce qui se passe dans la journée. Ça fait une bonne heure que je bouquine au soleil quand du coin de l’œil, je vois bouger en haut du pierrier les deux chèvres qui hier ont fait partir ma biche! Elles sont à 180m, coupe le haut du pierrier et prennent une coulée en travers avant que je les perde de vue. Je monte rapidement le pierrier et me mets à leur suite. Arrivé en haut, plus personne. Je suis la coulée sur quelques dizaine de mètre et tombe sur une nouvelle zone d’herbe et de fougère que je n’avais pas encore vue. Je ne vois pas mes chèvres dans la pente mais elles ont sûrement du descendre dans cette cuvette. Le vent est pas trop mal et je m’y engage. Je descends pendant quelques minutes et dans la pente, j’aperçois la tête d’un des deux boucs! J’accélère le pas, le vent tourne pas mal donc il ne faut pas traîner. Je gagne rapidement 50m car je suis caché par le relief. J’arrive sur un pic rocheux (petit) et les chèvres sont en contrebas à une trentaine de mètres. Elles remontent vers moi, passe des buissons et s’approchent rapidement. Elles prennent une coulée qui passe de l’autre cotée du pic. La première chèvre est a distance de tir, j’arme mais elle se tourne et n’est pas dans une bonne position. Je suis toujours armé et aligne la deuxième qui s’arrête, me montrant un joli trois-quarts avant à 12m. Je prends le point, décoche. Ça vole droit au but et l’impact ne laisse aucun doute, c’est dedans. Elle démarre, fait dix mètres et le sol s’efface sous ses pieds, elle s’écroule. Pendant ce temps, j’ai encoché une deuxième flèche et la chèvre marron ne comprenant pas ce qu’il c’est passé, fait une boucle et vient s’arrêter au même endroit que la noire, plein travers. Je suis de nouveau armé, shkrouuuk! La flèche est un peu derrière mais je devrais avoir touché le foie. Elle démarre et rentre dans le sale directement. Je passe à côté du bouc noir uI gît sur le flanc et me lance à la recherche du marron. Pas vraiment d’indice mais je suis une grosse coulée dans le sale qui donne sur un pierrier. Je fais à peine 10m que je vois la chèvre couchée, haletante à quelques mètres de moi. Je tire une deuxième flèche qui l’achèvera. Ça c’est un doublé!!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Je réuni les deux chèvres, leur donne la brisée et prend quelques photo, puis au boulot! Dépeçage, je me garde quelques morceaux  et descends le reste a une ferme dans la Bay qui utilisera la viande pour nourrir les chiens. Il est 19h, je suis de retour (mort) et le petit affût du soir ne donnera rien, a part un possum peu farouche que je laisserai courir!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mercredi, rien ne bouge de la journée. Mon affût dans la zone où j’ai vu la biche lundi ne donne rien mais le vent est trop changeant, ça ne m’étonne pas.
Jeudi matin, pas d’animaux. Le soir, je décide de faire un affût en me placent plus bas dans le découvert, de manière à laisser moins d’odeurs  dans les zones où ils peuvent potentiellement arriver. J’ai de la chance, le vent est à peu près stable. Il est 17h, je bouquine et surveille tranquillement. 19h, rien n’à bougé. 19h30, je me lève, range le bouquin et me décide à observer plus scrupuleusement car l’heure est de plus en plus propice. A peine 5minutes que je suis debout et une biche sort de l’autre côté du découvert, en face de moi. Elle est a 80m, le vent est bon. Deux options, soit elle vient dans la coulée de mon côté, et si je ne bouge pas j’aurai une chance de tir. Soit elle prends la cuvette et dans ce cas là, il faudra que je descende pour la suivre. Je décide de ne pas bouger. Malheureusement elle prend la cuvette. Elle remonte tranquillement. J’attaque l’approche, je retiens chaque pas, fais attention à chaque brindille. J’arrive en bas de la cuvette et je ne la voie plus. Je remonte un peu la pente et je la retrouve, a 30m au dessus de moi. Je gagne 15m mais elle est maintenant derrière un buisson, et je n’ai aucune fenêtre!!! Elle passe un ruisseau, et accélère le pas, remettant de la distance entre nous. Elle remonte sur le plateau et elle est de nouveau a 50m de moi. Elle prends une coulée, et rentre dans des buissons. Je sais où va cette coulée. Je fais marche arrière et coupe dans les buissons et remonte un ruisseau asséché. Ça ne manque pas, elle est la à 40m. J’ai un découvert à passer. Je m’y engage à 4 pattes et le traverse sans qu’elle me repère. J’arrive a un buisson, elle est a 20m, c’est faisable mais elle se tourne et elle est maintenant de face. C’est pas possible!!!! J’attends et quand elle se remet de profil, elle avance de quelque pas et 25m nous séparent, trop loin. J’essaye de regagner quelques mètres, elle ne me répète pas. Plus que deux pas et je pourrai armé sans qu’elle me voit. Je sens une légère brise sur la nuque... non pas ça! Ça ne manque pas. Dans la seconde, elle lève le museau et regarde dans ma direction. Elle se lèche et démarre comme une folle, en m’engueulant copieusement... c’est pas passé loin, quelle poisse!
Mais bon, je me suis vraiment régalé. 8h30, la nuit tombe et plus rien ne bouge. La nuit sera agité et pluvieuse, ayant quelques passages de rivière, je décide de lever le camp et je rentre, 6h sous la pluie, trempé jusqu’au caleçon!
Je retrouve la copine pour les 4 prochains jours, et demain matin je repars a la chasse!

Bonne journée, benjamin
avatar
Benjamin BOUE

Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 28
Localisation : Fleurance

http://www.letsshareanadventure.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Benjamin BOUE le Lun 6 Nov - 12:13

Quelques photos de l’an chasse
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Benjamin BOUE

Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 28
Localisation : Fleurance

http://www.letsshareanadventure.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par jean-eric le Lun 6 Nov - 13:11

Quelle récit ,vraiment superbe de suivre ton voyage merci à toi

jean-eric

Messages : 214
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 40
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Benjamin BOUE le Lun 6 Nov - 18:45

Salut Jean-Eric, merci pour ton message! Je pars a la chasse dans 1h pour 5j, sur le territoire il y a du tahr, chamois et cerf. Ça va être plus dur que les chèvres! Mais un tahr au tradi ça serai très inespéré!!!
avatar
Benjamin BOUE

Messages : 38
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 28
Localisation : Fleurance

http://www.letsshareanadventure.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par Fauconthom57 le Lun 6 Nov - 20:33

Merci pour les récits et les photos ! Félicitations et continue de nous faire rêver ! 
avatar
Fauconthom57

Messages : 52
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 21
Localisation : moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse en Nouvelle Zelande

Message par BEBEL le Mar 7 Nov - 6:18

avatar
BEBEL

Messages : 905
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum